Citizen Khal publie enfin ses comptes

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Prix Yakhihem: décerné cette semaine à M. Abdoun, grand géostratège de l’Expression et petit mouchard à ses heures perdues, selon lequel le dernier congrès du FIS fut " tenu à la frontière belgo-suisse " (l’Expression, 30.11.2002). M. Abdoun : avant de faire du journalisme, il faut aller à l’école.

Stupeur: la confédération des cadres de la finance et de la comptabilité a appelé Khalifa à rendre public ses comptes. Comme après chaque attaque surprise, Citizen Khal se rend chez son tonton Belkheir pour chercher consolation et conseil….

C.K : T’as vu, tonton, on nous reproche d’avoir des comptes opaques…ils veulent que nous nous expliquions sur l’origine douteuse des notre patrimoine…

L.B : C’est pas grave, je m’en charge. Tu m’aides à blanchir, je t’aide à éclaircir…

C.K. : Alors, d’où vient l’argent que tu m’as confié?

L.B. : Prends ton stylo et écris. Commençons par les rentrées : En l’an 2002, 22 milliards sont rentrés tout seuls, comme des grands, dans les caisses familiales. Essentiellement de la vente d’hydrocarbures pompés du sous-sol des terres léguées par nos parents…

C.K. : Tu ne penses pas qu’assimiler toute l’Algérie à tes terres familiales est un peu exagéré ?

L.B. : un peu, mais c’est pour schématiser..

C.K. : Maintenant, les dépenses…

L.B. : Chapitre I : Dépenses du Roi bouffon : il y a d’abord les 60 tours de manége en Boeing 767 offerts au p’ti Bouteghriqa. Chapitre II : L’aumône pour la populace indigène; cela comprend quelques centaines de milliers de tonnes de blé pourri, et quelques tonnes de médicaments pour soigner les effets du blé pourri.

C.K. : tu oublies les 2 stations de dessalement de l’eau de mer…

L.B. : tu oublies la station d’épuration de la junte, type KTV Autoghmatic

C.K : Continuons : Chapitre III, publicité mensongère :

L.B. : Oui, le cachet du nègre qui t’a écrit " histoire d’un vol ", euh… d’un envol…

C.K. : il y a aussi les quelques os balancés aux journalistes…ils en raffolent, tu sais…

L.B. : Ah oui, j’ai remarqué que des journalistes d’habitude si féroces avec la race humaine se métamorphosent en doux petits caniches dés qu’ils évoquent le nom de notre groupe…

C. K. : Oui, même le très stalinien Benchicouicoui nous défend bec et bec. Tu sais, j’ai embauché ses deux filles…

L.B. : Je sais, le stalinisme c’est bien. Pour les autres.

C.K. : Et puis ?

L.B. : Les frais de notre avocat, fortuitement frère de Bouteghriqa. Tu parles d’un investissement stratégique et rentable! Hi hi hi, bien vu fiston, t’apprends vite, encanaillez, encanaillez les tous…

C.K. : T’es sans pitié ! tu dors tranquille?

L.B. : Non, quand je pense qu’ils auraient quand même pu pomper un peu plus de pétrole. Feignants ces bicots…

25 décembre 2002

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.