Le Onze Anti-National

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Météo-junte :
Belkheir demande à Aboud d’être gentil avec lui car il « partage son combat ». Belkheir a tout partagé dans sa vie. Par exemple: la rente pétrolière. Baril à $ 21.86.

Indigne héritier de l’OAS, le Onze Anti-National (OAN) est composé d’individus ayant déjà « exercé » dans l’équipe de Massu. Quarante ans plus tard, l’OAN a perdu peut-être de sa fraîcheur, mais elle en veut toujours aussi férocement à l’équipe adverse, à savoir le peuple algérien. Faisons donc connaissance avec l’OAN :

Dans les buts, Belkheir : plonge sur tout ce qui a une apparence plus ou moins ronde, que ce soit un dourou, un baril de pétrole, ou un grain de blé. Sa devise : tout ce qui a une valeur est à moi. Son autre devise: le dollar.

Arrière droit : Guenaizia : vient de rejoindre l’OAN après sept ans de « stage » bancaire en Suisse. Sait placer sa défense comme il faut. Sait aussi placer les milliards du Onze comme il faut.

Arrière gauche : Touati : Il défend le but de l’OAN avec la tête. Jeune, c’était plutôt avec les mains et les pieds, comme ce fut le cas lors de sa glorieuse épopée de Tadmaït en 1958.

Défense centrale : Lamari : compense son manque de vélocité par un volume faramineux qui sert d’obstacle naturel contre les ennemis de l’OAN. Fair-play, il ne tue pas le temps. Mais il passe son temps à tuer.

Libero : Fodil Chérif : Le « bon musulman » de l’OAN. Ne tire jamais une balle avant de réciter la prière des morts. Aime bien exhiber ses « trophées » devant les médias, histoire de dire qu’il mérite bien son poste au sein de l’OAN.

Demi-défensif : Abdelmadjid Saheb. Défend admirablement le périmètre du « tiyyou » (pipelines & gazoducs sahariens). C’est grâce à lui que l’OAN parvient à faire des miracles: match aller: liquide vers l’Europe, match retour : liquide vers les banques Suisses.

Ailier droit: Gueziel : Le mal nommé! Avec son quintal et demi de lipides, il ne court pas vraiment comme une gazelle. Tueur grossiste et coléreux, il quitte le terrain dés qu’on lui demande de tuer moins de cent « suspects » à la fois.

Inter-droit : Smail : attaquant redoutable, surtout si vous êtes des villageois autour des casernes qu’il commande. Veut absolument être transféré au Real. Mais le plus probable est un transfert au TPI.

Avant-centre : Nezzar : Capable de placer des accélérations fulgurantes, comme il le fit l’an passé à Paris lors du tournoi inter-fuyards. Sa tête plongeante dans l’avion de la fuite restera dans les mémoires…

Inter-gauche : Ait Abdesselam: sert des balles assassines. Sert aussi de paillasson pour essuyer les crampons ensanglantés de Nezzar.

Ailier gauche : Toufik : « Maléfique » joueur sans ballon. Donne des ordres puis se retranche derrière son cigare pour regarder l’action de loin. C’est quand les projecteurs s’éteignent qu’il fait des « massacres » dans les défenses adverses.

6 mars 2002

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.