A paraître bientôt: Dépolarisation idéologique en Algérie – Un impératif pour édifier l’Etat de droit

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Par Abbas Aroua

208 pages – © 2021 Hoggar

Extraits de l’introduction

Les polarisations idéologiques et leur gestion représentent un défi majeur pendant la transition démocratique et déterminent le succès ou l’échec de la transition. Lorsqu’on passe d’une dictature à une ouverture politique, souvent les composantes de la société se précipitent pour s’organiser en associations et partis et se lancent dans une compétition politique effrénée alors qu’elles sont encore enchaînées dans des « boîtes scellées », sans d’autres liens entre elles que la suspicion, les peurs et la méfiance mutuelles héritées du passé autocratique. La compétition se transforme alors en une querelle aiguë qui fait avorter le processus de transition et ouvre la porte au retour du régime autoritaire sous la pire des formes, se cachant derrière le prétexte que la société n’est pas prête pour la liberté politique et qu’il représente le rempart contre le chaos.

Dans la première partie, cette contribution tente d’abord de montrer l’impact négatif des polarisations idéologiques aiguës sur la transition démocratique en prenant comme exemples les expériences de l’Algérie, de l’Egypte, de la Libye, du Maroc et de la Tunisie. Elle examine ensuite la scène politique algérienne complexe et les tensions idéologiques en son sein et souligne l’importance d’éviter le piège de considérer les courants idéologiques algériens comme des blocs monolithiques mais plutôt comme des spectres larges comprenant des acteurs aux attitudes et comportements politiques variés. Elle expose aussi des modèles qui aident à penser la gestion de la différence et le renforcement de la cohésion dans une société pluraliste tirés des traditions occidentale et islamique, et propose « l’espace de médiation protégé » comme mécanisme de dépolarisation idéologique.

La seconde partie présente un échantillon de treize initiatives trans-idéologiques lancées au cours des sept dernières décennies, aussi bien à l’époque coloniale pour la libération du pays qu’à l’ère postindépendance pour l’édification d’un Etat de droit.

Le but est de mettre à disposition des lecteurs une collection de textes (proclamation, contrat, charte, déclarations et plateformes communes), issus des différentes expériences trans-idéologiques en Algérie. Ces textes ont en commun un ensemble de principes et valeurs et un nombre de revendications politiques qui font consensus et représentent un socle républicain, acquis collectivement, utile pour édifier l’Algérie de demain.

Toute nouvelle initiative devrait bâtir sur ce socle et œuvrer pour la consolidation de la confiance mutuelle entre Algériens, en encourageant la multiplication des espaces de dialogue et d’action conjointe dans tous les secteurs et à tous les niveaux de la société. Ce n’est que de cette manière que l’on pourra sortir d’un cloisonnement idéologique qui rend difficile, voire impossible, une véritable transition démocratique.

Table des matières

Introduction

I. Considérations générales sur la cohésion de la société

1. Polarisation idéologique et transition démocratique

2. Paysage politique algérien

3. Consolidation de la cohésion dans les sociétés pluralistes

4. Espace de médiation protégé et dépolarisation idéologique

II. Expériences trans-idéologiques dans l’histoire récente de l’Algérie

5. Déclaration du Front algérien pour la défense et le respect de la liberté (1951)

6. Proclamation du Premier Novembre 1954

7. Plateforme de la Soummam (1956)

8. Proclamation pour l’instauration de la démocratie en Algérie (1985)

9. Contrat National : Plateforme pour une solution politique et pacifique de la crise algérienne (1995)

10. Déclaration de Genève 2000

11. Charte du Mouvement Rachad (2007)

12. Déclaration de Genève 2008

13. Déclaration du Front du Changement National (2011)

14. Plateforme nationale pour une véritable transition démocratique en Algérie (2012)

15. Plateforme de la première conférence pour les libertés et la transition démocratique (2014)

16. Plateforme pour le changement en Algérie (2019)

17. Nida 22 (2020)

Conclusion

Annexes

Share.

About Author

Avatar

Leave A Reply