A QUOI SERVENT LES ZEMMOUR ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il est stupéfiant d’observer comment le cas Zemmour excite les foules et de ce fait rendent un grand service à cette tératologie historique. Même un de nos glorieux journalistes dont je tairai le nom par sympathie, lui reconnaît du talent…
Son cas est cependant fort simple et je n’ergoterai pas indéfiniment là-dessus. Ce sera mon premier et mon dernier billet consacré à ce sujet.
Les Zemmour, c’est une catégorie générique intéressante. Il y en a plein les bas-fonds et les culs-de-sacs de l’histoire. Pour le comprendre une récapitulation contextuelle s’impose.
Sa seule utilité est de résoudre un problème crucial d’accès au pouvoir de l’extrême droite et, « en même temps », de faire le lien entre la communauté sioniste française et les fascistes français qui fleurissent actuellement un peu partout en Europe avec l’idée de refaire le coup de 1924-1933. Avec le doute et la perte de repères de nos voisins du nord, et une “classe politique” qui barbote à la manière d’un Chamberlain et d’un Daladier complices, tout espoir est permis.
Le Front National, canal historique est un notoire repaire d’antisémites, le fond de casserole qui reste du régime de Pétain. Il n’est donc pas fréquentable par les sionistes.
En revanche, la fille et la petite fille qui ont pris distance avec le patriarche insortable offrent des ouvertures intéressantes permettant de faire le lien entre 1870 (Adolphe Crémieux après la Chute du Second Empire), 1948 (naissance d’Israël), 1956 (crise de Suez) et 1962. Pour s’en tenir aux principales dates auxquelles on peut ajouter ce qu’un cinéaste franco-polonais tente actuellement l’affaire Dreyfus, avec un acrobatique triple salto anachronique (mais qui n’effraie les professionnels de manipulation historico-politique).
En gros, les Zemmour servent à combler le gouffre qui sépare les pieds-noirs nostalgiques de la perte d’une souveraineté mythique et la conquête coloniale de la Palestine. Avec un slogan : tous les pieds noirs ont les petons de la même couleur.
Les Netanyahu actuellement au pouvoir conduisent une colonisation radicale qui ne veut à aucun prix que ne se reproduise le scénario à l’algérienne. Il veut exterminer les Palestiniens comme jadis les colons américains ont exterminés les “Indiens”
En France, les Zemmour (dont l’actuel maire de Béziers) servent, en mémoire du parachutage « confraternel » sur Suez, à régler un compte historique avec l’indépendance algérienne qui leur reste toujours en travers de la gorge, et, toujours « en même temps », glorifient l’avènement et la perpétuation de la Francisraël.
Le Pen père était un obstacle qu’il fallait déquiller. Ce qui fut fait.
Les Israéliens ne sont pas c… et se méfient de la fille qui a vainement cherché à s’en rapprocher.
Mais pas de la petite-fille, troisième étage de la fusée, passablement évangéliste, qui trace son petit bonhomme de chemin…
Certains rêvent d’un axe Zemmour-Le CRIF-LePen-Nettanyahu-Trump ?
Il y a aurait même un strapontin pour quelques néo-harkis de chez nous (certains se bousculent au portillon): suivez mon regard…
Pourquoi pas ?
Tout le reste c’est du baratin pour demeurés et idiots utiles.

Djeha, V. 08 novembre 2019

Share.

About Author

Avatar

Leave A Reply