Lettre ouverte au général Ghediri Ali

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Mon général,

Votre candidature pour présider à la destinée de notre nation meurtrie, ne peut laisser indifférent. Il est vrai que vous êtes un illustre inconnu pour la plèbe que nous sommes…

On peut facilement faire le vide parmi les 139 prétendants à l’élection présidentielle, qui se déroulera le jeudi 18 avril 2019. La plupart sont de simples figurants, disponibles pour faire diversion et amuser la galerie. Les vrais détenteurs de l’autorité publique savent très bien, que tous ces « lièvres » n’auront ni légitimité ni pouvoir…

Mon général,

Vous vivez dans un monde à part.

Il faudra préciser que vous n’êtes pas syndicaliste comme Lech Walesa qui a succédé au général Wojociech Jaruzelski à la présidence de la Pologne en 1990. Le 4e mandat du 17 avril 2014 ne paraissait pas vous intéresser outre mesure, même si monsieur Abdelaziz Bouteflika, semblait dès lors, quelque peu affaibli…

Après votre départ en retraite en 2015, vous aviez consacré le reste de votre temps à des études, jusqu’à l’obtention d’un doctorat en sciences politiques, à l’université d’Alger.

Vous aviez alors 61 ans. Peut-on déduire que votre candidature, n’est pas fortuite?

Mon général,

Votre grade dans les rangs de l’ANP ne fait pas de vous un chérubin…

Vous étiez partie prenante durant les années de braise. Vous n’avez pas sourcillé…

Pourquoi manifestez-vous aujourd’hui à notre égard, cette empathie et ce paternalisme de mauvais aloi ? Ensuite, vous vous targuez d’être un simple retraité qui vit de ses revenus…

Qui finance votre campagne électorale? Qui sont les vrais commanditaires?

A l’instar de monsieur Bouteflika avec son armada, vous êtes, vous aussi un  prétendu « indépendant » !? Donc, vous êtes, cet outsider qui a été coopté par l’armée pour procéder aux changements de façade?

Un changement dans la continuité…

Ainsi, vous pourriez profiter de cette prodigieuse logistique du système. Il est vraisemblable de penser que les partis de la coalition (FLN, RND, TAJ, MPA et MSP) aient déjà donné des instructions à leurs militants pour voter Ghediri Ali…

En fin de compte, vous n’êtes que la face apparente d’un iceberg !

Mon général,

Vous aviez étudié à l’académie militaire de Syrie et à l’académie militaire de Moscou…

Vous devez sûrement maitriser, la langue arabe, la langue française et la langue russe.

Pourtant, TOUS vos écrits sont en français ! Est-ce un clin d’œil à qui de droit ?

Une sorte d’obédience ?

Pourquoi doit-on éviter Charybde pour aller en Scylla?

Pourquoi faut-il que notre destin soit encore une fois de plus, géré par des militaires ?

Mon général,

Un militaire est toujours un militaire, même en costume…

Regardez autour de vous, ce qui se passe dans tous les pays arabes ou musulmans…

Que valent leurs décorations? Sont-elles issues de champs de batailles ? Non…

On ne dirige pas un pays comme on dirige une caserne…avec un esprit militaire!

Moi, je le dis haut et fort, je n’aime pas les militaires…

Ils sont les synonymes de la tyrannie et du népotisme! Il n’y a pas de dictature civile!

Elle est toujours militaire.

Mon général,

Suivez mon petit doigt ;

– Le colonel Boumédiene (Algérie)

– Le Maréchal Abdel Fattah al-Sissi (Égypte) 

– Le général Bachar al-Assad (Syrie)

– Le général de brigade le roi Abdallah II (Jordanie)

– Le général Michel Aoun (Liban)

– Le Maréchal Haftar  (Libye) 

– Le Maréchal Omar Al-Bachir (Soudan)

– Le Maréchal Ali Abdullah Saleh(Yémen)

– Le colonel Mouammar Kadhafi (Libye)

– Le Maréchal Sadam Hussein (Irak)  

– Le général Mohamed Ould Abdel Aziz (Maurétanie)

Pompeusement des militaires et des misères…

Ils s’imposent sans exceptions par la force! Le pouvoir en place, vrai ou avéré craint les militaires. Les partis politiques dans les pays arabes ne sont qu’une façade.

Il n’y a pas de véritable opposition…dans un état rentier qui semble à priori, réfractaire à toute notion de démocratie. Les ressources naturelles alors providentielles, deviennent maléfiques !

L’histoire est là.

On arrive au pouvoir, on change la constitution et le cauchemar continue…

Bien sûr, Saïd BOUHADJA président de l’APN (anagramme de l’ANP) à été rabroué par ses pairs et le Conseil constitutionnel vient de perdre son président, décédé le 28 janvier 2019.

Que peut bien donner le général Ghediri Ali à cette Algérie agonisante?

Mon général,

Pourriez-vous, redresser la tendance économique du pays sans subir les velléités de la bourgeoisie comprador issue de la sphère militaire?

Auriez-vous, le courage et l’audace de vous démarquer de la tutelle française principalement ?

Seriez-vous, l’homme providentiel qui pourrait nous débarrasser de ce commensalisme destructeur qui mine toutes les structures institutionnelles et les rouages du système?

Auriez-vous donc, cette pondération salutaire qui mettra un terme définitif au régionalisme ?

Auriez-vous, les mains libres pour changer la structure hiérarchique pyramidale rigide issue du stalinisme?

Accorderiez-vous, à la langue arabe, (la langue de l’Islam) la place qui lui revient de droit dans son propre pays?

Accorderiez-vous, les mêmes chances à tous les citoyens nonobstant toutes autres considérations matérielles, régionales ou tribales?

Pourriez-vous, promettre à tous vos électeurs, une vie décente selon des critères propres aux mérites de chacun?

Promettez-vous, une justice sereine à TOUS et en toute équité?

Promettez-vous, de filtrer les listes des FAUX Moudjahidine et de prendre des mesures radicales pour dénoncer TOUS les Harkis qui occupent des postes stratégiques dans nos institutions?

Promettez-vous, de revoir les fondements de notre enseignement en péril?

Mon général,

Personne ne vous a forcé à convoiter ce poste!

Il n’est pas de tout repos…

Pour le salut de votre âme, réfléchissez mûrement avant de prendre cette décision cruciale!

Vous serez comptable devant Allah, le Maître de toute chose…

Craignez Allah!

Personne ne répondra de vos actes.

Vous en êtes, SEUL responsable.

Choisissez soigneusement votre staff…

J’espère que vous avez foi en Allah, le Seigneur des Mondes…

Puisse-t-Il vous guider dans le Droit chemin pour notre bien-être et pour votre entière satisfaction ici bas et dans l’Au-delà.

Veuillez croire mon général, à l’expression de ma parfaite considération.

Share.

About Author

Leave A Reply