Merci d’avoir laissé des rescapés pour dire merci

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est officiel : les Algériens ont enfin dit volontairement merci et pardon à leurs bourreaux. A partir de dorénavant et à compter de désormais, il est strictement criminel d’insinuer que les criminels sont des criminels. Osez la plus anodine des critiques à propos de Nezzar-el-Djezzar et ses frères génocideurs, et vous êtes bon pour le "Club Med" de l’infâme général Mediene dit Toufik, avec séjours torturistiques dans d’adorables centres "d’accueil" et émotions fortes garanties.

Il faut donc apprendre à surveiller son langage, maîtriser l’art de l’insinuation, cajoler la litote, et saupoudrer le tout avec des savantes doses d’euphémisme. Nezzar n’a jamais démoli des gosses au canon de char lors des événements d’Octobre 88. Pas personnellement en tous cas. Non, il en a seulement donné l’ordre dans un moment de folie meurtrière. Et du bout des lèvres qui plus est. On rapporte qu’il a simplement murmuré à ses lieutenants : "massakriwhoum sans piti !". De toutes façons, il est clairement stipulé dans la loi du plus fort, alinéa 2, que "nul n’est tenu d’exécuter les ordres illégaux qui pourraient finir par se savoir dans l’opinion publique". Pour trouver d’éventuels coupables de la "boucherie haram" d’Octobre 88, il faut regarder beaucoup plus bas dans la chaîne de commandement. Il faut donc faire la chaîne comme tout le monde…

Lamari non plus n’a jamais dit à personne de massacrer quiconque, ni à Bentalha, ni à Remka, ni ailleurs. Lors d’un festin bière-hallouf-djedj-makhnoug comme il les aime, il avait simplement dit à ses subordonnés sur un ton  "ironique" : "S’il faut des massacres de villageois isolés pour attirer l’attention de Zeroual, eh bien moi, je ne me vois pas rouspéter trop bruyamment". Il faut une sacrée dose de mauvaise foi pour voir dans cette "boutade" une quelconque incitation à commettre des actes anti-constitutionnels. En tout coup d’Etat de cause, ce n’est pas la faute à Lamari si ces brutes de Fodil Chérif et Smail ont "mal" interprété les propos "sarcastiques" de leur supérieur et commis l’irréparable…

Pareil pour Toufik : contrairement au mythe populaire, il n’a jamais fait disparaître personne. Si on regarde attentivement l’organigramme du ministère de la défonce, on s’aperçoit que Toufik est le directeur du DRS, le département de la recherche… de part la loi du plus fou donc, alinéa 3, Toufik est en charge de trouver les disparus… Il ne peut faire l’inverse, c-a-d faire disparaître des présents, sous peine d’enfreindre la loi et mécontenter ses supérieurs… Lesquels ? A-t-il des supérieurs ? ça, c’est un autre problème… Non, Toufik n’a jamais fait disparaître un individu. Par contre, il a réussi à démasquer le coupable qui a fait disparaître un petit groupe d’une trentaine de milliers d’Algériens. Il est catégorique : il s’agit d’une vieille dame à l’allure de sorcière et connue sous le sobriquet de "tragédie nationale". Celle-ci a semble-t-il réussi à fuir en Angleterre et ne peut donc être traduite devant la justice, à moins d’un accord d’extradition qui la ramènerait au Bled en même temps que Khalifa, mais l’espoir est mince comme l’affirme le gros Lamari…

Enfin, £arbi B€lkh€ir n’a jamais volé un sou à personne malgré tout ce qu’on raconte sur son compte. Son compte en Suisse est bien plein, merci de votre intérêt. Non, il n’est pas homme à voler des sous… Depuis 25 ans qu’il contrôle le commerce extérieur, en particulier le blé dans toutes ses variétés (blé tendre, blé dur, £, €, $, Sfr, FF, Pesetas), il a cumulé, si l’on ne s’abuse, quelques 220,000 heures de vol…. C’est un homme d’un grand dévouement. Il à volé au secours de Massu pour mater les intégristes fellaga, il a volé au secours de Chadli, il a volé au secours de Boutef, et comme vous le diront tous les Algériens : il a volé… au secours ! Au secours ! Au voleur ! Arrêtez-le ! Arrêtez-le !… Ah le bandit, il réussi à traverser la frontière vers le Maroc. Mais pas de panique, le temps d’une petite amnistie, et il reviendra, ses fans ne devraient surtout pas désespérer…

Voilà donc, si l’on regarde du bon coté des jumelles et des télescopes, on verra que la junte est faite de grands hommes honorables et patriotiques. Ils ont quand même épargné quelques Agériens pour qu’ils puissent leur dire merci de ne pas avoir massacré tout le monde…

Mounir Sahraoui
14 mars 2006

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.