Les vertus du tourisme intérieur

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La détachée de presse Abla Cherif, à ne pas confondre avec Yasmina Khadra, vient d’écrire un article sur un ton de pleureuse antique pour se lamenter du traitement réservé à “nos” militaires par les services consulaires européens. Elle a appris, “de source diplomatique” assure-t-elle, que des hauts gradés de l’ANP, ainsi que des commissaires divisionnaires de la police se sont vu refuser les précieux visas qui leur permettaient naguère de voyager à l’étranger afin de rendre visite à leurs comptes bancaires et s’assurer ainsi -par l’absurde- que les “caisses de l’Etat sont bien vides” comme ne cesse de l’affirmer Bouteflika…

D’abord réjouissons nous de cette nouvelle, car cela prouve qu’entre le tourisme et les crimes contre l’humanité, il faudra désormais choisir.

Avant d’aller plus loin, une question : qui a bien pu passer cette information à Abla Cherif? En effet, on voit mal le consul de France décrocher son téléphone et appeler la “journaliste” pour l’informer du “niet” “accordé” à la demande formulée par le monsieur le colonel X alias “pas de prisonniers”. Gageons que c’est le fait d’une source plutôt “diplomilitaire” qui s’est sentie humiliée par tant d’ingratitude. Mais alors, qu’y a-t-il de bien surprenant à ce qu’un pays bien dans sa tête refuse de recevoir sur son sol des gens que des témoignage directs, récurrents et indépendants concordent à designer comme suspects de crimes contre l’humanité?

Une autre question : comment ces diplomates ingrats en sont-ils arrivés à “sélectionner” les malheureux candidats au “niet”? La réponse coule de “source diplomatique” : en effet, à l’inverse des “nôtres”, les diplomates européens ne passent pas leur temps à espionner leurs concitoyens, ou à sillonner les capitales dans tous les sens pour acheter les parfums, perruques et autres teintures commandés par les femmes des généraux de leurs pays. Leur temps à eux, ils le passent à lire les rapports des ONG sur les violations de droits de d’homme et à faire des recoupements pour finalement dresser des listes de personnes susceptibles de provoquer des situations “Pinochesques” si jamais des yeux ou des oreilles indiscrètes s’apercevraient de leurs présences en terres européennes…

En guise de conclusion, nous voudrions féliciter le ministre du Tourisme et de l’Artisanat pour des résultats futurs qui s’annoncent déjà très prometteurs. En effet, il faudra s’attendre maintenant à ce que le tourisme intérieur prenne tout son essor…

14 mars 2001

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.