Malgré la maladie, l’épidémie et l’éloignement !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Mohamed Mustapha HABES: Genève / Suisse 

Le Ramadan est revenu cette année avec sa saveur presque dans sonintégralité mieux que l’année précédente, pour se répandre parmi les fidèles de notre communauté en Europe et inspirer de nouvelles réalisations à ajouter à celles des générations précédentes, comme les exemples suivants tirés du Coran, de la biographie du noble Prophète (PBDSL) et de l’histoire. 


Stations dans la vie du mois béni du Ramadan :

Pendant le Ramadan le Coran a été révélé comme un guide pour les gens et comme une preuve d’orientation de l’humanité.

Le 11 du Ramadan, le Messager de Dieu a tenu la première brigade pour protéger le message divin, et à partir de la 2ème année de la Hijra, l’ordre divin de la protection des acquis a été imposé, et le 17eme de celui-ci de la même année se déroula la grande bataille de Badr. Le 11ème jour de Ramadan, la huitième année de la Hijra, les musulmans ont conquis La Mecque. 

C’est pendant le Ramadan de l’an 92 que Tariq ibn Ziyad a conquis l’Andalousie. 

Et pendant le Ramadan de l’an 658, lors de la bataille d’Ain Jalout en Palestine, que les musulmans ont vaincu les Mongols.

Le même mois, les révolutions algériennes contemporaines successives ont écrit les pages historiques les plus brillantes du sacrifice devant un ennemi français colonial brutal, sur une période de plus d’un siècle et 32 ans, comme le rappela, dans un long article, notre grand professeur et le maître incontesté actuel de la langue arabe, le savant algérien amazigh, Dr Mazen Al Mubarak – que Dieu le protège -, résidant aujourd’hui en Syrie. 

La lumière de Ramadan dissipe l’obscurité de la terrible épidémie :

Les jours du Ramadan sont inhérents à l’histoire de notre nation islamique de sacrifice et de générosité, associés au succès et à la victoire, alors ces pages brillantes nous le rappellent aujourd’hui alors que nous sommes au début de sa première semaine de l’année 1442 H. Ce mois, aujourd’hui, après des siècles, nous donne encore de l’espoir, de la capacité et de la détermination à travailler, et nous fait revivre ses nuits. Certes, cette année, nos âmes sont affaiblies après avoir vécu le départ de certains de nos frères et la perte de nos proches à la suite du passage de l’ouragan du Coronavirus. Mais la lumière de la spiritualité de Ramadan dissipe l’obscurité de la terrible épidémie qui sévit encore jusqu’à ce jour dans les quatre coins du globe. La spiritualité du Ramadan se manifeste positivement dans nos actions et, malgré la douleur, nous avons pu être, comme communauté à l’étranger, à la hauteur du sacrifice et du message divin ! 


Nous implorons Ramadan, avec nos douleurs en lui disant : 

Ô Ramadan, nous ramèneras-tu à un moment de vérité envers notre Seigneur, pour corriger notre relation avec Lui, que la gloire soit à Lui. Revenons croyants obéissants à Dieu, car il n’y a de refuge pour nous qu’auprès de Lui, et qu’il n’y a de remède que de Lui, donc nous ne craignons que Lui, et nous n’espérons que Lui! 

Ô Ramadan, sauveras-tu les fidèles de Dieu qui réconforte qui Il veut, et humilie qui Il veut, Il est le Tout-Puissant.

Ô Ramadan, peut-être que tout cela sera, ou une partie de cela sera, Dieu Tout-Puissant détient la Vérité, et  «  Dieu est dur en punition. »   (Al-Imran, verset 11) 

Ô Ramadan, tu es une école pour changer nos âmes et nos pensées, tout comme Corona a changé beaucoup de nos habitudes et de nos comportements.

Ramadan est revenu avec la lumière du culte, du tahajjud et du Coran,. 

Le retour du Ramadan avec ses lumières du culte, du Tahajjud et du Coran :

Aujourd’hui, Dieu soit loué, après une année d’incertitude, les portes de nos mosquées ont été ouvertes pour accueillir les fidèles invitées de Dieu, et avec eux le Ramadan est revenu avec la lumière du culte, du tahajjud et du Coran,. 

Et Ramadan est revenu aujourd’hui comme la sève ou l’eau qui retourne à l’arbre pour l’arroser, comme la pluie qui retourne au sol pour les irriguer, et comme l’hiver revient avec sa bonté débordante, et comme le printemps qui revient avec sa fleur parfumée, le Ramadan est de retour avec sa bonté, sa tranquillité et sa prospérité, bienvenue cher Ramadan Al Karim. 

Ramadan est revenu pour faire des ténèbres de la nuit une lumière brillante de la lumière du culte, de la prière, du tahajjud et du Coran. Il est revenu, voir la bonté de ce qui avait séché et desséché des branches, il est revenu pour nous rappeler la tolérance, la gentillesse et la tendresse. 

Ramadan est revenu pour accorder aux âmes ce dont elles avaient besoin en termes de tranquillité, de réconfort et de charité. Il est revenu pour enseigner la patience, la fermeté dans la répression de l’agression, 

Il est revenu pour débarrasser le corps humain des démons et des chuchotements de Satan. 


Organisation rationnelle, sereine et sûre de nos mosquées :

Que Dieu accorde la récompense aux bienfaiteurs et le succès aux comités de nos mosquées en Europe, de pouvoir contrôler strictement toutes les étapes afin de recevoir chaleureusement ce mois sacré du Ramadan, avec une organisation rationnelle, sereine et sûre, à commencer par la question du Iftar en groupe. Cette année il nous est interdit de nous asseoir ensemble autour de la même table dans les lieux de culte, Coronavirus oblige. Mais passer à la mosquée et prendre gratuitement son Iftar, dans un petit sac, une heure avant l’appel de la prière du Maghrib pour ceux qui jeûnent en général, mais aussi une sadaqa pour tous ceux qui le souhaitent comme les nécessiteux, les étudiants et toute personne dans le besoin. Dans ce sac d’Iftar individuel, une variété d’aliments, un plat de résistance, du pain, une boisson, un dessert, que la personne apporte à son lieu de résidence et mange malheureusement seule, loin de ses collègues et frères bien-aimés, comme le montrent les photos ci-jointes prises à la mosquée du Complexe culturel des musulmans de Lausanne (CCML), ainsi que le Centre islamique Imam Al-Bukhari et le Centre islamique Assalam à Lausanne, en Suisse. 

Notre communauté est nostalgique aux prières dans les mosquées

La même organisation adéquate de notre communauté concerne également la prière des Tarawih – même si c’est une Sunna et non une obligation – notre communauté est nostalgique de l’exécuter en congrégation et dans les mosquées. Et ici aussi les dirigeants de nos mosquées allouent des temps très limités, afin que plusieurs groupes puissent participer aux Tarawih en un ou deux groupes, et parfois même trois par rapport aux grandes mosquées comme la mosquée du CCML. La prière du Icha et les prières des Tarawih sont exécutées dans une durée maximale d’une demi-heure, et le nombre de fidèles étant limité à 50 personnes pour tous les lieux de culte, selon les autorités sanitaires suisses. Trois prières par soirée et donc trois tranches horaires. Il s’agit de la même prière qui se répète trois fois avec des imams différents qui se relaient. La mosquée doit être entièrement vidée dans les cinq minutes qui suivent la prière. Vu le nombre restreint de fidèles accepté à la prière, seules les personnes âgées de 14 ans révolus et plus sont admises. Les enfants resteront les bienvenus, mais durant les autres prières de la journée et toujours sous la supervision d’un adulte qui doit s’assurer de la préservation du calme et de la sérénité de la mosquée. A noter que l’inscription des enfants durant ces autres prières est aussi obligatoire à chaque venue à la mosquée. La feuille d’inscription est disponible à l’entrée des mosquées. De même que la participation à la prière des Tarawih nécessite une inscription préalable sur le site internet de la mosquée le jour même de la prière via un formulaire web disponible et accessible depuis la page d’accueil du site. Avant chaque prière, les inscriptions sont validées à l’entrée du bâtiment. Aucune admission à la mosquée n’est permise sans inscription et aucune inscription ne se fait sur place. Il est inutile de se rendre à la mosquée si vous n’êtes pas inscrit(e). 

Les gestes barrière doivent être observés :

Et parmi les conditions d’accès à la mosquée à tout moment : avoir fait ses ablutions ailleurs, être muni(e) d’un masque, apporter avec soi un tapis de prière, son propre Coran, et en ne présentant aucun symptôme du Covid-19 (fièvre, toux sèche, courbatures, refroidissement, etc.). Une fois entré(e) à la mosquée, les gestes barrière doivent être observés comme suit : installer son tapis à un endroit indiqué par le marquage au sol ; garder son masque durant toute sa présence à la mosquée ; respecter à tout moment les distances avec les autres fidèles ; ne pas échanger avec les autres fidèles si ce n’est les salutations usuelles ; quitter rapidement la mosquée une fois la prière terminée. 

Les comités des mosquées exhortent également les fidèles malades ou ceux souffrant d’allergies à la respiration ou à la toux ou à tout symptôme de maladie à ne pas s’inscrire aux Tarawih et à ne pas venir prier pendant la surpopulation des mosquées en général, craignant pour eux et pour la santé des fidèles. 


Toi-même, pour toi-même :

En visitant une de ces mosquées, cette semaine, on y voit une petite pancarte parsemée de conseils coraniques pour l’âme, pendant le Ramadan et en dehors du Ramadan, sous le titre: «Toi-même, pour toi-même  (Li Nafsika) … Leçons à méditer » :

– «Celui qui fait de bonnes actions qui purifient (les cœurs de leurs âmes)le fait à son avantage.»(Fussilat, verset 46) 

– «Quiconque voit clair, c’est en sa faveur; et quiconque reste aveugle, c’est à son détriment.» (Al-An’am, verset 104) 

– «Quiconque est reconnaissant c’est dans son propre intérêt.» (An-Naml, verset 40)

– «Et quiconque se purifie ne se purifie que pour lui-même.» (Fatir, verset 18) 

– «Et quiconque lutte, ne lutte que pour lui-même.» (Al-Ankabout, verset 6). 

– «Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même.» (Al-Israa, verset 15) 

– «Quiconque cependant est avare, l’est à son détriment. » (Muhammad, verset 38) 

– «Quiconque viole le serment ne le viole qu’à son propre détriment.» (Al-Fath, verset 10)  

– «Quiconque acquiert un péché, ne l’acquiert que contre lui-même.» (Al-Nisa’, verset 11)

– «Certes, il vous est parvenu des preuves évidentes, de la part de votre Seigneur. Donc, quiconque voit clair, c’est en sa faveur; et quiconque reste aveugle, c’est à son détriment, car je ne suis nullement chargé de votre sauvegarde.» (Al-An’am verset 104,). 

À partir des versets précédents, la responsabilité individuelle devient claire et porte ses résultats de la manière la plus claire et la plus puissante en affirmant que notre survie au Jour de la Résurrection est un projet personnel. Avant que la maladie et l’impuissance ne prennent le dessus sur nous, et ne perdons pas de vue notre attention aussi, le verset du Tout-Puissant retentissant tout le temps et tout au long de notre vie: «Toute âme est l’otage de ce qu’elle a acquis» (Al-Muddathir, verset 38). Dieu dit la Vérité et Il guide vers le bon chemin. 

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.