La basilique Sainte-Sophie reconvertit en Mosquée

Pinterest LinkedIn Tumblr +

On sait que les conversions de mosquées en églises ou l’inverse ont été monnaie courante dans l’histoire, faut-il en faire une victime de doxa chaudement distribuée sur les medias de   croisés  dès lors qu’il n’y a pas destruction ?
 C’est bien le bigotisme qu’il soit juif ou chrétien, autre terme de la haine des Occidentaux, une haine qui dépasse les générations, cette haine pour l’Islam est malheureusement inscrite dans leurs gènes, encore plus triste de voir qu’elle est un symbole d’une chrétienté hégémonique et coloniale.
Si, ressentir une grande souffrance en pensant à Basilique Sophie, est une chose, L’Eglise, le Vatican et la presse occidentale ont largement larmoyé la reconversion de la Basilique Sophie en Mosquée qui aux yeux de l’Eglise (Surtout Orthodoxe) et le Vatican  puisque le pape a également manifesté son «affliction», cela semble être qu’une provocation à l’égard de l’église de l’Europe occidentale et certains n’hésitent pas à estimer que ceci représente un symbole de la victoire de l’islam sur la chrétienté.
Ce qui est choquant c’est cette réaction hypocrite des religieux chrétiens à cette mesure, la qualifiant de “provocation envers le monde civilisé”. Ainsi Les gardiens de la pensée unique devraient se réunir pour définir une position commune pour réécrire l’histoire en pointant  l’islam du doigt et avec une abjecte hypocrisie expliquer en long en large et en travers comment, à l’inverse de l’islam, le christianisme était intrinsèquement une religion d’amour.
Ces réactions  révèlent une nouvelle fois l’hostilité à l’égard de l’islam. 
«Si les autorités turques transforment l’édifice en mosquée, cela constituera une menace pour toute civilisation chrétienne  ainsi que pour la  spiritualité et l’histoire de la Russie », s’alarme le patriarche de l’Église orthodoxe russe Cyrille. Il ajoute que cela «blesserait profondément le peuple russe, qui, aujourd’hui comme hier, accueille avec amertume et indignation toute tentative d’humilier ou de fouler aux pieds le patrimoine spirituel millénaire de l’Église constantinopolitaine ».
Si, pour les catholiques et les orthodoxes,  la transformation de ce lieu de culte en mosquée peut être mal perçue d’un point de vue théologique, les musulmans accordent au contraire peu d’importance au lieu dans lequel ils prient, considérant que Dieu se trouve partout où des croyants prient. 
Je dois dire que la basilique Sophie est un véritable joyau de l’architecture Byzantine, ce site d’une beauté indescriptible est le lieu ou on peut aisément constater une cohabitation des signes chrétiens et musulmans depuis 567 ans, devenir de nouveau une grande Mosquée par souveraineté retrouvée.
Polémique ou avant gardiste, chacun ira de son analyse car les gens de l’église n’aime pas le passé, pour pouvoir se rappeler que par exemple les dirigeants grecs avaient édicté une règle discriminatoire: aucun minaret ne devait dépasser le clocher de la cité et ceci avait laissé complètement indifférents la majeure partie des chrétiens!
Rappelons ce qu’il advint de la mosquée de Cordoue lors du passage au culte chrétien qui la transforma en cathédrale. En crevant le toit et le plafond au centre de la mosquée pour y lancer de hautes voûtes pour la cathédrale, les chanoines responsables de cette hérésie architecturale furent sévèrement blâmés par Charles Quint qui déclara : “Vous avez détruit ce que l’on ne voyait nulle part ailleurs, pour construire ce que l’on voit partout”.
La Mosquée Alhambra devenue l’église Santa María de l’Alhambra de Grenade, la Mosquée Kassem Pacha devenue église Notre Dame de la Chandeleur en Croatie. La grande Mosquée de Séville devenue église du Divin Sauveur, et il n’y a pas que la mosquée de Cordoue qui souffrit de la christianisation, les mosquées de mon pays avait également subi cette christianisation, je citerai l’exemple le plus frappant dans l’existence de la mosquée Ketchaoua d’Alger qui est attestée dès 1612, elle est l’une des principales mosquées du pays. Mais fin 1831, les nouvelles autorités françaises, maîtresses d’Alger, la réquisitionnent et Ketchaoua devient l’église Philippe d’Alger : les prêches sont donnés depuis le minbar, d’où prêchait l’imam. En 1838, elle est consacrée cathédrale d’Alger et va être profondément          transformée et agrandie, détruisant une grande partie de l’ancienne mosquée. 
Sans oublier également la détermination des juifs d’Israël qui restent une véritable école en matière  de destruction les vestiges musulmans dans toutes leurs significations, du nettoyage ethnique à l’usurpation d’identité. « Al Masjid al-Ahmar » (Mosquée Rouge) de la ville de Safed est l’une des plus belles et des plus anciennes mosquées de Palestine, et son état actuel (Boite de Nuit juive)  raconte l’histoire des mosquées expropriées du pays, 
Pour la mosquée Yunisi, le sort de cette mosquée n’est pas très différent du cas des autres mosquées de Safed, car la mosquée Yunisi a été convertie par l’autorité juive de Safed, en galerie d’art, et il y est interdit de prier. Cette mosquée a été construite en 1901, et toutes les inscriptions arabes ont été effacées de ses murs.
Notez que le christianisme primitif n’avait pas établi les églises (lieu d’assemblée) en sanctuaires, ce qui était une rupture idéologique majeure, les églises n’étaient pas des temples avec un autel et des prêtres.
Hélas le naturel était revenu au galop, à chaque occasion,  le christianisme n’est pas du tout bienveillant, ni tolérant pour les musulmans, des siècles plus tard…
Comme toujours on entend beaucoup moins l’indignation, sur ces sujets nombreux et variés de la communauté internationale. Deux poids deux mesures comme toujours lorsqu’il s’agit du Vatican et des Juifs?
Quelle querelle stupide et contre productive dans cette nouvelle réactivation du conflit séculaire de l’Islam contre la chrétienté, cet acharnement médiatique pathétique malheureusement la presse (surtout française) est ragé malgré que des dizaines d’églises en France rachetées ou réutilisées par des communautés musulmanes ou juives sans problèmes. 
J’estime à mon tour que cette presse enragée, devra s’occuper davantage des 200 000 tentatives de suicide! En France chaque année 200 000 (200 mille) français font une tentative de suicide ! Ce sont les chiffres des urgences des hôpitaux. A cela faut rajouter ceux qui ne sont pas évacués aux urgences. Le suicide est la 1ère cause de mortalité des 25-40 ans (20 % du total des décès.
Quant au Pape et son Vatican, il devra s’affliger beaucoup plus des déclarations de certains activistes de BlackLivesMatter qui aient déclaré que le Christ était un “suprématiste blanc raciste” et aient demandé que ses représentations soient détruites, des églises catholiques aux Etats Unis ont été vandalisées et au moins trois incendiées en Californie et en Floride.
Donc pour le Pape y a tellement de sujets à traités que celui de la reconversion de la basilique en mosquée ?
Tout en transformant le Musée (et non l’église) de la Basilique Sophie en mosquée, ce qui a rendu ce lieu à sa vocation initiale, mais si on l’avait changé en boîte de nuit, les chrétiens dans toute leur composante sectaire auraient chaudement applaudi.
Lorsque la majorité de la population est musulmane pour fréquenter la dite mosquée tout en souhaitant la Bienvenue au non musulmans, je ne vois vraiment pas pourquoi l’Eglise et une poignée de chrétiens ont quelque chose à dire, «déçus», pourtant ceux qui sont outragés par cette reconversion n’avaient pas été dérangés par l’annexion des mosquées, qu’elles soient petites ou grandes, par la conversion des mosquées en cathédrales ou par la destruction et la prise de centaines d’autres monuments islamiques en Espagne, dans les Balkans, en Palestine, en Italie, en Inde, en Russie et dans d’autres régions du monde, ne s’agit-il pas d’une nouvelle incarnation de l’hypocrisie chrétienne et ses doubles poids et mesures.
Au moins, par cette la reconversion de Sainte-Sophie en mosquée, ceci reste  toujours un lieu de culte du Créateur et les noms de Jésus et de Marie y seront invoqués avec plus de respect qu’auparavant quand c’était une église. Il s’agit en fait du changement le moins controversé et le moins destructeur de l’histoire de la basilique qui conserverait son nom historique et serait ouverte aux visiteurs chrétiens.
Mais comme d’habitude le christianisme sera éternellement ce qu’il a toujours été : satanique comme le sionisme !
Une saloperie, comme disait un certain Da Mouloud

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.