Hoggar Institute

Elections, dites-vous ?

Tribune Libre - Kahil Abdelaziz

Des élections auront donc lieu sous peu. Comme de coutume, elles seront libres, honnêtes et transparentes. Comme de coutume, l'administration sera complètement neutre et impartiale. Et comme de coutume, il n'y aura aucune surprise car il y a longtemps qu'on  décidé là-haut de ne plus perdre les élections. La supposée opposition criera à la fraude et menacera qu'on va voir ce qu'on va voir. La supposée majorité rétorquera que rien n'a entaché la régularité du scrutin, témoignages des observateurs "neutres" - surtout ceux  de la Ligue Arabe – à l'appui. Tout rentrera dans l'ordre et le petit théâtre de la vie algérienne suivra son bonhomme de chemin tranquillement... jusqu'aux prochaines élections qui seront elles aussi décisives et feront franchir au pays tous les caps à la fois. Passons pour les gouvernants dont le propre est de rester aux commandes, mais comment ne pas s'apitoyer sur ces compatriotes sincères qui s'impliquent et veulent nous impliquer dans une pièce archi- connue et nous promettent pour la centième fois que cette celle-ci est une occasion unique pour le changement et gare à nous si la laissons passer. Ah ! politique quand tu nous tiens.

Abdelaziz Kahil
18 nobembre 2016