La manif des “députés” FLN comme si vous y étiez

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +



Prix Yakhi Hem: Décerné sans regret à A. Mahmoudi (Les Debats, 31/12/03) : "Pour la première fois depuis très longtemps, peut-être depuis les temps héroïques de Didouche Mourad, de Larbi Ben M’hidi (…), nous sentons que notre pays est aujourd’hui en de bonnes mains."

Dans la grandiose manif du FLN, il y avait au moins 100, ou 120, que dis-je? peut-être même 150 "députés" FLN qui sont sortis pour conspuer le "pouvoir assassin", installé en partie dans l'assemblée que ces "députés" occupent depuis 1962. Un député représentant 80,000 personnes chez nous, le compte est vite fait: il y avait en fait 12 millions d'Algériens dans la rue pour crier contre la Hogra, les salaires misérables de 200000 dinars par mois, les suites crasseuses du Sheraton, les voitures "tiyyou" toutes options, les devises sans odeur type €, $, ou £, les portables pre-paid, les soins dentaires à Paris, les cures de jouvence à Megève, les cartes crédit Gold de Khaliha Bank, et toutes sortes d’autres brimades dont ils furent les "victimes" consentantes depuis de si longues années…

La pire des Hogra pour ces "députés" fut sans conteste le fait que personne dans le pouvoir assassin n'a encore songé à les envoyer au paradis de Oued Namous ou à la station balnéaire de Reggane, ni même à la station thermale de Serkadji. C’est scandaleux! Toufik, dont l'humour "assassin" n’est plus à démontrer, leur a signifié qu'il les mettrait volontiers "au courant" s’ils venaient lui demander audience à la caserne de Beni Messous. Il leur en plus conseillé d’arrêter ce jeu de "massacre"…

Dans le défilé, on pouvait apercevoir tout ce que le pays compte de forces viles de la nation: Il y avait Leila Aslaoui, Brerhi, le commandant Azzeddine, mais aussi Leyla Aslawy, Breyrhy, et El Kommondon Izziddine, et d'autres encore qu'il serait fastidieux de nommer tous. Pas une ride ni un cheveu blanc ne trahissaient leur age, et pour cause: ils étaient couverts d'une épaisse couche d’opprobre et de ridicule.

Comme d'habitude devant pareil drame, Lamari n'a pas mangé. Le terme ne sied pas: Il a dévoré. La victime: un charnu mais malheureux mouton qu'il n'a même pas pris la peine d’égorger. Il n'aime pas voir souffrir les animals comme il dit…

£’Harki B€lkh€ir, lui, était tout occupé à voir comment contourner la nouvelle loi interdisant l'importation d'alcool pour Nezzar El Djezzar. Cependant, Kafi, en fin connaisseur, lui souffla la solution. Il lui assura que vu les quantités de Whisky que Nezzar a avalées dans sa vie, il lui suffirait de faire quelques rotations autour de lui-même, et l’effet est garanti : Nezzar ne pourrait même pas dessoûler avant sa fête du 14 Juillet …

Quant à Boutef, il a adressé un émouvant message aux manifestants pour exprimer sa solidarité et son admiration. On pouvait y lire cette sagesse: "Toutes les dictatures du monde s’effondreraient en un clin d’œil si les représentants des peuples opprimés agissaient comme vous, chers députés géorgiens…"

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.