Milosevic écrit aux généraux

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Je vous écris ces quelques lignes électrifiées de l’hôtel «Terminus» à La Haye.

La Haye, enfin! un rêve d’enfance accompli aux frais de la communauté internationale!

Cher Nezzar el Djezzar : ne te laisse pas abattre par la désinformation ambiante: La Haye est une ville superbe, avec toutes les choses que tu aimes: des roses, des tilleuls, des « siloul »…
Je te le jure, tu t’y plairas, c’est tellement super que tu ne pourras trouver aucun prétexte pour t’enfuir…

Cher Lamari : sois sans crainte. Tu n’as rien à perdre à la Haye, sauf quelques dizaines de kilos superflus. Jubile aussi : je te donnerai ma part de bouffe, je ne suis par très gourmand. A part les dimensions de la porte de ta « suite » qui devront être sérieusement revues à la hausse, tout est prêt pour te recevoir.
Tu pourras lire des ouvrages à la mesure de tes capacités intellectuelles, par exemple: Félix le chat, version 3-5 ans. Tu pourra tout aussi bien stimuler ton intellect en jouant à « J’assemble mon premier puzzle de cinq pièces »…

Cher Toufik : Pas de soucis. L’hôtel «Terminus» a tout le confort nécessaire. On y est aussi très bien protégé contre d’éventuelles manifestations violentes de la populace locale. Juge donc toi-même : il y a des barbelés partout, des cameras, des lignes 100000 volts, des garde-fous (ça c’est du matériel, pas des êtres humains; les gardes ici sont tout sauf fous…).
Un petit bémol cependant : il n’y a qu’une trentaine de locataires au «Terminus», la plupart d’anciens militaires ; tu ne pourras donc pas organiser de grands massacres de civils…

Cher Smain : je t’ai vu en photo…inquiet, soupçonneux, l’air d’une bête traquée. Calme-toi mon vieux !
Si tous les assassins avaient peur comme toi, il n’y aurait plus de crimes contre l’humanité dans ce monde. Quelle horrible perspective, n’est-ce pas!? Tu as peur d’être reconnu dans la rue une fois les «vacances» à La Haye terminées? ne t’en fais pas, 20 ou 30 ans d’ombre au «Terminus», et tu auras toi-même du mal à te reconnaître dans un miroir. Ca s’appelle de la chirurgie plastique non-intrusive…

Cher Belkheir : Je suis convaincu que La Haye te comblera.
Au «Terminus» tu pourras voler autant que tu le voudras et tu ne seras point puni, car le vol de l’article le plus cher ici -un verre en plastic jetable à 60 centimes- n’est passible d’aucune peine! Un véritable paradis pour voleurs chevronnés comme toi…

Chers, amis, je vous attend avec impatience. Tout est formidable ici, sauf que je me sens un peu seul, et comme dit un proverbe albanais : « un homme seul est en mauvaise compagnie »…A très bientôt !

P.S. Rappel de Méteo-Junte-Service: Chaud. Nuages à l’horizon. Prix du baril : $23.65

2 juillet 2001

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.