الكاتب: Abu Alatahiya

Quelle mouche a piqué les dirigeants algériens pour improviser eux aussi une loi sur la bi-nationalité ? Une fois encore le gouvernement algérien en mal d’inspiration, pour animer la galerie est allé emprunter son sujet en France. On regarde ce qui se passe de l’autre côté de la méditerranée et on réagit en faisant pareil. Peu importe le sujet, l’essentiel est d’être à la page. Mais là-bas, la loi n’a pas parlé des binationaux; un ministre et des responsables ont démissionné ou se sont prononcés publiquement contre cette loi. Comme la chanson de Brassens, “Nous au village aussi on a…

Read More

Lorsqu’il y a quelques années un auteur avait cru opportun de publier un livre annonçant le conflit des civilisations, beaucoup y avaient vu et continuent de voir une grande révélation. En fait, il s’agissait d’une technique pour redonner du neuf à quelque chose de vieux comme le monde. La guerre des civilisations a toujours eu lieu depuis Abel et Caïn. En supposant que l’un a représenté l’homme de Neandertal et son assassin l’homme de Cro Magnon. Lorsque les Occidentaux ont conquis l’Afrique et se la sont partagée, ils y étaient déjà pour y “apporter” la civilisation. Ils l’y apportèrent en…

Read More

Une pomme est tombée de l’arbre,et Newton a découvert l’attraction.Des milliers d’enfants palestiniens sont tombéset personne n’a découvert l’humanité Les spirituels de l’islam ont souvent utilisé une technique expressive à la signification volontairement ambigüe, allusive, que l’on appelle shath (شطح) au pluriel shatahât (شطحات). C’est un mode de discours qui remonte à la nuit des temps, qu’ils ont pratiqué de façon notoire. Il s’agit le plus souvent de propos dissimulant un message important sous un sens apparent banal, propos tenus, dit-on, sous l’effet de l’extase pour ne pas avoir à en répondre devant les tribunaux exotériques et les consciences insensées. Mais…

Read More

Quelle terrible épreuve pour les Arabes ! Comment exister quand on aura tout perdu ? Lorsqu’au début du 16ème siècle, l’Iran a décidé de tourner le dos aux Arabes, pour suivre seule la voie du chiisme et abandonner majoritairement le rite sunnite, les Arabes ont été pris de court car ils n’étaient pas à préparés à assumer la relève. Jusque là, l’Iran avait produit et animé la galerie du sunnisme. Les savants iraniens entretenaient l’ambiance intellectuelle de la région du Moyen Orient. Chiraz était la capitale du rite chafiite et ses savants se rendaient souvent au Caire où ils résidaient…

Read More

Salam Monsieur Dib Puisque vous avez demandé un exemple de soporifique à el-Mahdi, je me permets de le faire moi-même tant cela me semble évident. Je vous cite : “C’est le seul peuple au monde qui se définit par sa langue (voir Ibn Khaldoun) et intègre tous ceux qui font de l’arabe sa langue. C’est à ce titre que la presque totalité des Algériens sont des Arabes hormis ceux, minorité bruyante en Kabylie, qui le refusent.” C’est un argument rhétorique, qui n’a aucune valeur démonstrative. Il traduit un sentiment qui fut inspiré à Ibn Khaldun par son regard sur la…

Read More

Ceci est une réponse à un commentaire sur l’article précédent : De la désertion comme solution illusoire Salam Merci de m’avoir lu. Même si vous m’avez mal compris. Je crois que vous n’avez pas de connaissance suffisante de l’histoire algérienne ; sinon vous auriez deviné ce à quoi pouvait se référer la réserve que vous avez relevée dans ma phrase “l’ingérence ottomane, quoique salutaire à bien des égards”. Elle visait quelque chose que vous ignorez sans doute, mais personne n’est obligé de tout savoir. J’avais en vue certains excès dans la répression de mouvements tribaux, qui refusaient de payer l’impôt,…

Read More

Dès le lendemain de l’indépendance, l’Algérie a renoué avec ses problèmes d’avant l’occupation française. La parenthèse coloniale refermée, la voici assaillie par des dossiers demeurés non-régularisés depuis des générations ; il y en avait qui trainaient depuis l’ingérence ottomane, quoique salutaire à bien des égards. Nous nous sommes réveillés sur la même scène que celle que nous avions laissée au moment de notre assoupissement, rattrapés par nos négligences passées. Nous n’étions pas préparés pour affronter ce retour des choses, bien que le colonialisme fût pour nous une occasion durable de tirer des leçons de notre triste sort. Nous avons eu…

Read More

Qu’y a-t-il de commun entre le berbériste qui déjeune publiquement au mois de ramadhan, le roi qui gracie un violeur étranger de 11 enfants marocains, et celui qui dispose à sa guise des caisses de l’Etat depuis 1962, semant la corruption sur terre et ruinant le pays ? Ce sont tous des péchés. On pourrait en allonger la liste indéfiniment mais là n’est pas notre propos. Ces trois nous suffisent, car ils sont avant tout des indicateurs du degré de la qualité de la contrainte sociale. Celle-ci est cette force qui vous pousse par exemple, à intervenir lorsque vous êtes…

Read More

Pour le moment, il semble que les grands de ce monde, à quelques exceptions notables près, n’ont rien d’autre à invoquer comme emblème de leur ambition politique que le… vide. Ils ont raclé la boite de Pandore. Ils y ont trouvé des ersatz d’idéologie, et se sont empressés de les en extraire pour les offrir comme appât aux peuples. On a tenté de cristalliser l’attention des hommes autour de la question écologique, comme une pseudo-religion, mais les termes y sont si flous que rapidement la chose a cessé de faire effet. Personne ne se fait d’illusion, ce sont ceux qui…

Read More

Si la secte wahhabite ne faisait pas autant parler d’elle par les excès dont elle se rend coupable de nos jours, je ne lui consacrerais pas une seule ligne, car elle ne présente aucun contenu sérieux digne d’attention. Le wahhabisme n’est que confusion des genres, fausse science et égarement pour les malheureux Arabes qui s’imaginent apprendre quelque chose en lisant les écrits de Mohamed Abdelwahhâb son fondateur. En fait, s’ils croient tout comprendre, c’est en raison du simplisme de la pensée de son auteur, qui s’adresse à des musulmans de l’époque décadente, où la société musulmane avait cessé de produire…

Read More

Ça va mal pour l’Occident, ça va mal en Occident. Usé par des siècles d’effort soutenu pour dominer le monde, l’Occident est gravement souffrant. Il ne peut plus rien contre ses « ennemis » et ne peut rien pour lui-même. Avant, la fatigue qui l’atteignait se soignait par un repos forcé. Passagère, elle ne concernait que le corps. Cette fois, l’Occident a mal à la tête. Il a pris un coup de vieux. Il a revêtu son pyjama et a oublié de le boutonner. Il se fait du mouron pour lui et surtout pour ses enfants qui ne soignent plus…

Read More

Dans l’antiquité, les Berbères avaient sans doute leurs propres divinités, mais comme ils ont été presque toujours en contact avec les peuples méditerranéens, ils ont aussi connu des influences des croyances grecques, phéniciennes, romaines, égyptiennes et probablement ibériques et celtiques ; ils ont aussi exercé leur influence sur ces croyances. N’oublions pas que la terre berbère est associée depuis la plus haute antiquité à la Grèce, puisque Platon y situe l’Atlantide (Timée et Critias), que c’est là que le titan Atlas fut condamné à porter la charge du monde, que c’est là qu’Hercule vainquit le géant Antée, etc. C’est aussi…

Read More

Il y a des minorités réelles et des majorités réduites à la minorité. Cela n’a jamais importé dans l’histoire. Des peuples sont allés faire des guerres en pensant triompher facilement d’un ennemi de loin inférieur en nombre, et ont été défaits. Et d’autres se sachant inférieurs en nombre ont eu recours au courage et à la ruse pour venir à bout de leurs ennemis en surnombre. Toutes les civilisations ont commencé par l’action d’une minorité. La civilisation vient justement pour mettre les peuples d’accord entre eux pour mener une action qui est au-dessus des préoccupations ordinaires, et synthétiser les efforts …

Read More

Il y a nécessité d’une politique au vrai sens du mot. L’état de la société musulmane lui a imposé une notion médiocre de la politique. Comme nous sommes « dirigés » par des incapables, des esprits obtus, nous pensons forcément que la politique consiste à occuper le haut de la hiérarchie, sans associer à cette hauteur une quelconque dignité, ni sens de la responsabilité. Il n’est donc pas nécessaire de traiter nos gouvernants de « traitres » et de « corrompus », car ils ne le sont effectivement que par défaut en eux d’une idée supérieure de ce qu’est la…

Read More

L’histoire n’aurait aucun sens sans les deux dimensions du passé et du futur se conjoignant dans le présent de chaque homme et de chaque femme. Ceux qui détruisent sciemment les mausolées de nos saints se ruinent et ruinent leurs peuples. Ils rompent leurs liens avec leur passé, et en croyant s’en affranchir, ils ne font que « choir dans la servitude ». Non, la religion n’est pas contre la vénération des saints. Ce serait un non-sens de le penser. Les peuples reçoivent leur éducation de ces saints hommes et femmes qui ont réalisé au mieux le sens de la religion…

Read More

Mon cœur est trop attaché au drapeau du peuple Dzayri pour accepter de le changer par un autre ; trop de vaillants martyrs sont morts pour lui… mais je ne vois pas de mal à ce que pour chacune des régions du pays, on puisse un jour reconnaitre des étendards spécifiques, comme on le fait pour les blasons dans les pays européens et comme on le faisait sous l’Emir Abdelkader, les soldats berbérophones des tribus Zawâwa arborant un drapeau jaune. On nous propose, et peut-être voudrait-on nous imposer maintenant un ‘’drapeau berbère’’ dont l’image circule depuis quelques années surtout sur…

Read More

Il faudra bien un jour tirer la conclusion et cesser de tergiverser : la Nahdha n’en a pas été une ! Nous ne nous sommes pas encore tout à fait réveillés du long sommeil de l’époque post-almohadienne. Il est temps de l’enseigner à nos enfants, de leur dire la vérité : vos grands parents ne savaient pas quoi faire. Ils exprimaient un rêve qu’ils prenaient pour la réalité. Ils n’avaient pas tout compris. Depuis des siècles, en fait depuis la fin de l’empire almohade, les musulmans ont perdu les rênes de leur histoire, ont été relégués au rang de simples…

Read More

La revendication shu’ubite a ses origines dans la première phase qui suivit la disparition du Prophète. Rappelons que ce terme de shu’ûbiya, désigne un mouvement résilient plus ou moins structuré, de résistance à la domination politique arabe, dans certaines régions musulmanes, notamment la Perse et le Maghreb-Andalousie. Le terme shu’ûb est le pluriel de sha’b, et signifie peuples en langue arabe. Dans le verset coranique 49:13, le terme est employé avant celui de qabâ’il (pluriel de qabîla), tribu, sans doute pour situer une gradation décroissante dans le niveau de structuration. Les Arabes étaient organisés en tribus, alors que ceux qui…

Read More

En Algérie, la majorité de ceux qui veulent le bien pour leur pays sont opprimés par la minorité de ceux qui lui veulent du mal. Ou encore : La minorité de ceux qui savent où réside le bien de leur pays est opprimée par la majorité de ceux qui sont ignorants, qui vivent dans l’illusion ou dans la trahison consciente et acceptée. En Syrie, il y a une minorité alaouite et une majorité sunnite. C’est un simple point de vue basé sur une vision partisane. On ne sait pas en réalité si les termes de sunnites et de chiites sont…

Read More

Il fut un temps ou nos gouvernants avaient fait pour nous l’option irréversible du socialisme. En ce temps-là, plutôt que de nous soulever contre lui, (le régime était impitoyable) nous avions trouvé une voie pour le contourner, en proclamant que le socialisme était finalement quelque chose de tout à fait compatible avec l’islam. Nous avons alors soutenu les « justes causes » des peuples, et apporté notre soutien indéfectible au Vietnam, à Cuba et au peuple du Kampuchéa et à tous les peuples en lutte. En fait, cela nous faisait du bien, nous apprenions à voir le bien dans le…

Read More