Les Harkis : honneur et fierté des lâches !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Beaucoup d’efforts honteux déployés par la France avec ses politicards affairistes et l’élite médiatique d’aujourd’hui pour ne pas assumer ses crimes et comme c’est choquant de voir les autorités Françaises qui se permettent aujourd’hui de plaider en faveur des harkis avec un accent qui se veut moral et vertueux, mais elle avait soudainement oublié qu’elle s’en est débarrassé à  l’aube du cessez-le-feu, car pour elle, ils n’étaient que de vulgaires mercenaires à la solde, utilisés contre leurs compatriotes, cette France là veux attirer l’attention de l’Algérie sur la situation des Harkis et de leurs familles, et plus particulièrement sur leur aspiration à se rendre occasionnellement en Algérie.
La France sans casque colonial mais avec son esprit colonialiste pour administrer des leçons de morale classique trouve des excuses aux Harkis et surtout voudraient que les Algériens reconnaissent les harkis comme victime. Les harkis sont le problème de la France. Qu’elle leur donne un peu de dignité en ayant elle-même la dignité de reconnaître leur passé.
Les algériens ne peuvent pas pardonner, ni même ne serait-ce qu’y penser fugacement : quand on a été complices des bourreaux de son peuple, on ne mérite aucun pardon.
Les harkis sont Français donc ils restent un problème de la France. Qu’elle leur donne un peu de dignité en ayant elle-même la dignité de reconnaître les conditions d’accueil inhumaines de ceux transférés en France, parqués sans reconnaissance, sans aide dans des camps ayant servi auparavant à interner les républicains espagnols, puis les juifs en attente d’Auschwitz, comme des criminels, coupés de tous et de tout, ceci reste une véritable honte, de quelque bord politique qu’on soit. La France a failli, Ces supplétifs qui se sont battus pour la France, par leur engeance ils ont joué le même rôle que les mercenaires et les renégats, en final ils ont été trahis et humiliés. Mais tout est fait pour cacher soigneusement à la masse la vérité historique.
Alors la leçon de choses de la France sur les Harkis est non avenue.
Certains nostalgiques de  l’Algérie française semblent vouloir soutenir les Harki traîtres à leur origine et leur peuple, mais n’hésitent pas dénoncer  les collaborateurs  et le maréchal Pétain   traîtres à la France  lors de l’occupation allemande. A tous ces politicards de chemin que les Algériens sont fatigués de toutes leurs tergiversations et encore qu’ils .viennent aujourd’hui dans leur attaques et leurs critiques hypocrites, sans instruments pour trier le bon grain de l’ivraie nous apprendre :
 «Qu’ont fait les Algériens pour développer leur pays depuis 60 ans ».
« Les Algériens accusent toujours la France de tous leurs maux »
«Les Algériens, qui ont certes du pétrole, mais n’ont pas d’idées, alors pour s’en sortir, inutile de s’en prendre à l’ennemi éternel. »
Alors l’angoisse de quelques accablés de l’Algérie de papa n’y changera absolument rien qui se pose là avec leur morale ridicule aux discours en forme de coup de menton. Syndrome typiquement français : ils sont meilleurs au monde dans tous les domaines même pour cacher leurs crimes.
Et c’est bien sûr à case de cette certitude débile, espiègle et réconfortante qu’ils ne se remettent pas en question, pourtant cette merveilleuse et si meilleure armée coloniale a abandonné tout le pays aux forces Allemands sans résistance en moins de 3 semaines, il faut le dire les Français ont perdus la guerre,  d’une manière les plus honteuses qui soit (défaite en quelques jours). C’est quand même bien mortel de découvrir tant de lâchetés d’un côté, et tant de cruauté de l’autre chez le Colonisateur devenu colonisé dans l’humiliation et la trahison, L’Armée Française avec ses officiers richement galonnés ne devrait-elle pas être plutôt honteuse de son inertie.
D’ailleurs Winston Churchill avait tout résumé en une phrase en parlant de cette Armée :
 “A la guerre vous avez préféré la honte et bien vous aurez les deux”.
L’Etat Français de Vichy collabore avec les autorités allemandes et paye de lourdes indemnités d’occupation. Vichy participe à la déportation des Juifs. Les forces d’occupation allemande imposé au l’Etat Français de Vichy une loi qui contraint des milliers de jeunes à partir travailler en Allemagne pour le Service Travail Obligatoire. Selon les sources françaises, la participation de la main-d’œuvre française à l’effort de guerre allemand s’avère considérable. Trois millions et demi de Français auront travaillé plus ou moins directement pour le IIIe Reich.
La milice française créée par le régime de Vichy constitue rapidement la police politique de Vichy et en vient à jouer un rôle supplétif auprès de la Gestapo et des autres forces nazies présentes sur le territoire.
Les miliciens participent à la traque des juifs, des résistants, des maquisards, des réfractaires au service du travail obligatoire (STO) ou de tous ceux que le régime juge dangereux.
Il n’y a aucune différence entre les supplétifs harkis et les supplétifs de la Milice, ayant les missions et objectifs, c’est-à-dire (lutter contre leurs concitoyens pour le bénéfice de l’occupant étranger), même idéologie, mêmes méthodes.
Sans oublier de noter que les prisonniers allemands exécutés sommairement par l’Armée Française. Des actions de représailles et de vengeance frappent également les personnes considérées comme collaborationnistes, les vichystes et les miliciens, 10 000 à 11 000 d’entre eux sont rapidement exécutés par les soldats de l’Armée française lors des Opérations de l’épuration.
Pourtant on sait que ce même colonisateur, la France occupée par l’Allemagne était dans l’incapacité de se libérer par elle-même sans le débarquement des Alliés, et a été incapable de se reconstruire sans l’aide du plan Marshall avec ses milliards de Dollars. Contrairement les pays d’Europe de l’Est qui n’ont pu se libérer qu’avec l’aide de l’armée russe et qui ne sont pas à se reconstruire aussi vite que la France, car ils n’ont pu obtenir une aide aussi massive que le plan Marshall.
Alors comment un pays comme l’Algérie complètement colonisé pendant 132 ans, détruit   et anéanti pourrai réparer les dégâts de son colonisateur par ses propres moyens et de reconstruire son pays sans l’aide extérieure. Ceci prouve sans aucun doute de la difficulté éprouvé par un pays comme l’Algérie de se libérer des Colons Française et son Armée, chose faite sans l’aide d’un seul soldat étranger et de reconstruire le pays à partir de ses ruines.
Pour revenir à nos Harkis, certains d’entre eux étaient de simples voyous qui se sont engagés dans cette colonne. Bien que disposant d’un feu vert ouvert pour qu’ils remplissent des missions de police, ils en profitent pour voler, torturer et violer. Surveiller étroitement, prudemment numérotées, les harkis ne participent pas à l’affrontement avec l’ALN, ou à des opérations de Commandos et l’usage de certaines armes (fusils mitrailleurs notamment) leur est interdit pendant toute la durée du conflit, tout comme certaines tâches, telle que la garde des armes..
Je dois dire que la guerre d’Algérie avait comme but la décolonisation d’un territoire, l’Armée de Libération Nationale n’était pas une armée d’invasion, d’expansion ou d’occupation, mais une armée de libération, dans le déni de réalité de ce qu’ont été la conquête et sa suite, la France avait répondu à une revendication politique qu’elle refusait d’entendre par des moyens policiers et militaires. La France obsédée par la peur d’une nouvelle défaite après celle d’Indochine avait mis en place une théorie permettant de justifier l’engagement et le contrôle de la population L’utilisation de harkis n’est que la partie la plus visible d’une politique criminelle, par l’intermédiaire des harkis, la France espère gagner et engager largement les civils algériens dans son combat, c’est-à-dire gagner la guerre avec les Algériens.
L’utilisation des supplétifs civils par l’Armée Coloniale sont but étant double : inscrire la terreur dans la population Algérienne, en effet les harkis n’étaient pas des gardiens de Paix, ils effectuent de véritables rafles, multipliant les actes de torture, les exécutions sommaires, les répressions sanglantes, mais aussi les exactions vols, et surtout de viols, contre les populations civiles. Ainsi ils étaient chargés d’opérer à des actes des militaires nocturnes en milieu rural déguisés en membres de l’ALN pour semer la terreur en pratiquant la délation et la torture. Les actes commis, les plus horribles soient-ils, ne suscitent aucun sursaut des autorités Française alors même qu’un nombre d’exactions sexuelles, avérées, décorent le comportement de ces harkis.
Par ses exactions terribles contre la population algérienne, très souvent filmés  par les caméras des actualités, pour les imputer aux combattants Algériens. L’action de propagande ne peut occulter une réalité plus tangible !
Quant la France donne des leçons, bien évidemment cette arrogance faite que toutes atrocités  ne s’applique pas a elle, et pourtant cette France à la morale civilisatrice avait au nom de la Résistance, connue une période d’épuration dite sauvage – sommaire ou encore extrajudiciaire  qui va de l’exécution anonyme et sans jugement, à la  justice au coin de Rue.
Certaines milices FFI-FTP ont torturé et assassiné des personnes juste à cause de leur position sociale, les accusations de cadres par des exécutants qui les accusent d’avoir eu une attitude antisociale, des commerçants  pour des petits et grands profits du marché noir, des femmes pour la fréquentation de soldats allemands, des catholiques pour des histoires de personnes et de voisinage, etc. selon ceux qui pouvaient les identifier comme les vrais collabos des Allemands.
 De 40.000 à 50.000 Français (es) jusqu’à 100.000 ont été violés, torturés et assassinés sans procès juste pour avoir parlé à un allemand, ou parce qu’il connaissait ou croisait une personne jugée collaborateur. 
Le phénomène des femmes tondues à la Libération était général en France, des femmes accusées d’avoir entretenu des relations intimes avec l’ennemi (collaboration horizontale), ont été tondues, dénudées, exhibées sur la place publique. Ces châtiments humiliants infligés d’une manière générale incarnaient la honte nationale surtout ceux récurrents de la femme tondue.
La tonte des femmes est un acte de barbarie c’est la lâcheté des colonisés d’hier, qui s’exprime dans la plus terrible des vengeances, et d’une ignoble barbarie. 
Et Oui, ce fut bien une guerre, une grande guerre de libération qui n’avait rien de moral, par les criminels de la soldatesque coloniale, que tous les frustrés dans cette histoire, qu’ils fassent le procès du peuple Algérien, et les harkis l’ont bien échappés, ils ont reçu la tempête pour leur semence, un change a hauteur de ses mérites, bien fait pour eux, ils ne méritaient pas l’Algérie libre. Certes ce qui se passe en Algérie n’est pas sujet à fierté, c’est un fait, mais il faut le dire que conquérir son indépendance n’était pas une simple affaire.
 Aujourd’hui ces harkis français sans être amnésique quand il s’agit de leurs actes coloniaux, ne craignent pas le ridicule, le déshonneur et la félonie, ils devront sans aucun doute méditer sur la citation de Charles Hamel :   
« Certains traîtres ont une étonnante faculté de se convaincre eux-mêmes de la sainteté de leurs intentions ! »

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.