Message aux politiciens français : une petite leçon d’histoire

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après la campagne acharnée et féroce contre l’islam et les musulmans en France, des voix de la vérité et du juste milieu, de penseurs et écrivains occidentaux, se sont élevées pour appeler le peuple à la raison, et pour lui rappeler que ce que fait le gouvernement français et son président Macron s’inscrit dans le contexte d’ambitions purement électorales et politiques qui peuvent nuire non seulement à la société française, mais répandre ses effets néfastes à travers l’Europe entière, que Dieu nous en préserve. Sous le titre ” Je veux vous parler du prochain attentat “, le grand penseur français François Burgat écrit, juste après le discours enflammé du président Macron incitant les Français contre l’islam et les musulmans :  

« Ce n’est pas de l’horrible attentat de Conflans que je voudrais vous parler. Je veux parler du suivant. Car il aura lieu, n’en doutez pas un instant ! Pourquoi ? Parce que classe politique et médias semblent plus que jamais être unis pour qu’il se produise. Pourquoi ? Parce que les pompiers pyromanes vont sans vergogne accentuer leur campagne délétère. Parce que la “liberté d’expression” va continuer à être assimilée à celle d’avilir et de salir très sélectivement une composante de la société. Parce qu’elle va plus que jamais être réduite à la “liberté d’expression des plus forts” et que cette faille béante la vide de son sens. Parce que l’anathème indécent de “la culture de l’excuse” va continuer à frapper avec une infinie arrogance et un terrifiant aveuglement tous ceux qui veulent remettre un peu de bon sens dans l’actualité et donc un peu de responsabilité sur la composante non musulmane de la France ou du monde. 

A très bientôt hélas, pour commenter l’étape suivante, dans le sens de la descente, vers cet enfer où la classe politique et médiatique d’une part, la lâcheté de toutes celles et de tous ceux qui la regardent faire en silence, est en train de nous faire descendre. » 

 Nous vivons aujourd’hui ce scénario et nous demandons à Dieu la sécurité de notre communauté en France et en Europe en général, dans les semaines à venir. 

Dans le même contexte, il y a plus d’une semaine, le célèbre philosophe et penseur français Michel Onfray, dénonçant l’hystérie que traverse le gouvernement de son pays, s’adressant au président français Macron et à son entourage, en écrivant : 

 «Vous bombardez leur pays, vous déchirez leurs familles, vous dessinez leur Prophète dans les dessins les plus ridicules, vous encouragez les chrétiens africains puis vous les armez pour tuer des Musulmans au Mali et en Afrique centrale… Puis vous manifestez comme des victimes ? » 

 Pourquoi cette haine et cette hostilité contre l’islam ? 

De leur côté, les institutions musulmanes et des personnalités ont dénoncé les positions de la France hostiles à l’islam et aux musulmans, et votre serviteur, en tant que musulman qui vit en Occident et qui est membre superviseur de certaines de ces institutions musulmanes et humanitaire dans ces pays européens, a donc le droit de demander : “Quand la France s’excuse-t-elle pour ses crime contres des millions de musulmans en France et ailleurs ? ” Pourquoi cette haine et cette hostilité contre l’islam ? Pourquoi cette restriction est-elle imposée aux musulmans dans leurs rituels les plus simples bien que le système laïc soit censé garantir l’égalité des droits et des libertés pour tous les citoyens ? Pourquoi les musulmans sont-ils punis à cause de quelqu’un parmi eux qui a péché et ou commis un crime? Et bien d’autres questions mettent le système sécuritaire français dans le banc des accusés, et révèlent de nombreuses faiblesses auxquelles il faut remédier pour qu’il soit un système qui garantisse véritablement la sécurité, la sûreté et les droits de tous les citoyens sans discrimination entre eux. 

 Un peu d’histoire pour rafraîchir les mémoires françaises  

La France a-t-elle oublié que les musulmans l’ont sauvée lors de la Deuxième Guerre mondiale ? Conquise en trois jours seulement par le nazisme lors d’une Blitzkrieg. Nos ancêtres musulmans sont allés au front, pendant que la majorité des Français collaborait bien à l’abri, et qu’une infime minorité de héros résistaient difficilement tant la délation sévissait, accompagnés de soldats musulmans de notre grand Maghreb arabe. N’est-il pas temps pour la France de nous remercier et de s’excuser auprès de nous pour ce qu’elle a fait hier et fait encore aujourd’hui avec nous les musulmans ? 

La France a-t-elle oublié ce qu’a fait l’imam de la mosquée de Paris, l’Algérien Abdelkader Mesli, qui a sauvé des juifs de la xénophobie du gouvernement. Il les a abrités et les déclara à l’autorité comme musulmans pour les protéger. Il a risqué sa vie pour celle d’autrui, pour des personnes qui pensaient différemment de lui. Il a été dénoncé à la Gestapo, torturé puis déporté à Dachau en juillet 1944. 

 N’est-il pas temps pour la France de nous remercier et de s’excuser auprès de nous pour ce qu’elle a fait et continue de nous faire ? 

 La France a-t-elle oublié que nos ancêtres et nos parents sont allés jusqu’à accueillir ces juifs et les protéger dans nos pays d’origine – les pays du Maghreb surtout – et qu’ils se sont opposés à leur déportation ?

N’est-il pas temps pour la France de nous remercier et de s’excuser auprès de nous pour ce qu’elle a fait et continue de nous faire ? 

 La France a-t-elle oublié que c’était nous musulmans qui avons contribué à sa reconstruction pendant les trente glorieuses années où le pays souffrait de pauvreté et de famine ? Nos ancêtres ont travaillé dur et avec persistance pour restaurer l’économie du pays qui avait été ravagée par la guerre et pour remettre sur pied la production française, et à cette époque, nos ancêtres y ont laissé beaucoup de sueur, de sang et de larmes, en faisant le dur labeur qu’aucun des Français ne faisait. 

N’est-il pas temps pour la France de nous remercier et de s’excuser auprès de nous pour ce qu’elle a fait et continue de nous faire ?

 Quelles sont ces échelles immorales par lesquelles la France regarde l’islam et les musulmans ? 

Quelles sont ces échelles immorales par lesquelles la France regarde les musulmans et les traites ? Les pauvres musulmans ont cru être Français. Visiblement, leur citoyenneté a été réduite à un simple bout de papier. 

 Quelles sont ces échelles immorales par lesquelles la France regarde les enfants des musulmans et les traite quand ils réussissent en tant qu’enfants, malgré les obstacles et la discrimination quotidienne ? Aujourd’hui ils sont devenus des femmes et des hommes, des avocats, des ingénieurs, des chirurgiens, des enseignants et des politiciens. Leur succès dérange la France officielle. Nous les soutenons, et nous sommes fiers d’eux où qu’ils se trouvent. 

 Nous, musulmans, sommes équilibrés et modérés car nous lutterons toujours contre l’injustice, l’inégalité, la misère et les maux de tous les citoyens de la Terre sans discrimination de race, de religion, de langue et de sexe, et cela dérange les puissants de ce monde et de leurs sbires. 

 Nous, musulmans, nous nous plaignons et sommes bouleversés : 

 Nous, musulmans, nous nous plaignons et sommes irrités de porter le poids de l’impuissance de ceux qui nous gouvernent, car ils n’apprécient pas les efforts et les sacrifices des autres, mais ne savent même pas comment gérer le stock de masques lors d’une pandémie, prennent des décisions contradictoires, sont impuissants face au chômage, face à la précarité, face à l’agonie des personnels soignants, face à la crise du logement, face aux SDF, face à la crise de l’éducation et aux écoles dont le niveau ne cesse de baisser, face à l’abrutissement des masses dans une société dirigée par le divertissement, face aux impôts qui prennent le fruit du travail des salariés, non pas pour améliorer le service public mais pour enrichir quelques personnes.

Nous, musulmans, nous nous plaignons, nous sommes irrités et même confus au sujet de votre manque de responsabilité envers nous de l’incompétence, des mensonges et des fausses promesses de ceux que vous choisissez (aux élections) et écoutez. Ils désignaient hier les juifs comme responsables de tous les maux, ils désignent aujourd’hui l’islam. À force de propagande et de fake-news diffusées quotidiennement à grande échelle; difficile de ne pas succomber. 

Nous, musulmans, nous nous plaignons, nous sommes irrités et même confus au sujet de vos positions, car notre vraie religion est un moyen et une motivation pour s’éloigner de toutes sortes de harcèlement moral et comportemental des gens ordinaires dans l’État et la société. 

 Nous, musulmans, ne nous excusons pas et nous ne nous excuserons jamais d’avoir dit la vérité, aussi amère soit-elle, à vous et à tous nos concitoyens. 

Nous, musulmans, ne resterons pas silencieux sur ceux qui détestent les étrangers, et nous n’excuserons pas non plus ceux qui sont hostiles à l’islam et aux musulmans. 

Aux xénophobes antimusulmans, nous disons : vous pouvez continuer de vous acharner, de nous caricaturer, de nous calomnier, de chercher à nous humilier par l’insulte et le mensonge, de vous complaire et vous féliciter dans vos échecs personnels et votre médiocrité. 

 Nous, musulmans, nous sommes fiers de dire la vérité face à vos mensonges. Nous sommes fiers de nous battre pour le pauvre et l’indigent. Nous sommes fiers de défendre l’opprimé et celui qui éprouve de la difficulté. Nous sommes fiers de notre courage face à ceux qui se pensent puissants mais qui ne sont, comme vous, comme nous, que des humains. 

Nous sommes fiers de ce que nous sommes, nous sommes fiers de nos origines étrangères ou françaises, nous sommes fiers de notre foi, nous sommes fiers de notre religion, nous sommes fiers de notre Prophète et de tout ce qu’il nous a apporté : la patience, la miséricorde pour autrui, l’amour, le respect, l’élévation, le combat face à l’injustice, la vulgarité, l’égocentrisme et l’iniquité, ou tout ce qui pourrait être mauvais.

 Que vous le vouliez ou non : il est la personnalité historique qui a eu le plus d’influence sur le monde actuel, le dernier à avoir renversé la pyramide des puissants au profit de leurs esclaves, le dernier à avoir libéré le peuple de ses chaînes, tout ceci par l’encouragement au bien et la dénonciation du mal. 

 Alors avez-vous appris la leçon, parce que l’histoire se répète ? 

Oui, nous, hommes et femmes, fils et filles de l’Islam, en France et en Occident en général, sommes fiers de notre religion, de notre histoire, de notre chemin, de notre diligence à servir nos pays dans lesquels nous vivons, à protéger leur sécurité sociale avec tout ce que nous pouvons, et dans le respect des valeurs humaines de la civilisation contemporaine, qui ne fait pas de discrimination entre les citoyens selon les couleurs, les origines ethniques et les croyances et races, en termes de droits et devoirs et de responsabilités sociales, parce que le grand islam nous enseigne la diversité et l’intégration des natures de la vie humaine et des nécessités, telles qu’elles sont affirmées dans le Saint Coran : 

Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur(Sourate 49, Al Hujurat, verset 13)

Les musulmans ont appliqué cela dans leur civilisation pendant des siècles et des siècles. Le grand philosophe Gustave Le Bon a même dit« L’histoire n’a pas connu de plus miséricordieux que les Arabes », c’est-à-dire les musulmans. 

 Chers responsables français, avant de corrompre nombre de croyances, morales et comportements de vos concitoyens, où sont les prétendants de la laïcité à la française, de la modernité et de la démocratie parmi les valeurs de laïcité, de modernité et de vraie démocratie, car les valeurs de l’islam et de la civilisation de l’islam sont la paix, et la paix est l’horizon supérieur de l’humanité ? 

Et Allah est victorieux dans ses commandements. Mais la plupart des gens ne le savent pas. 

(Sourate 12, Youcef, verset 21) 

Mohamed Mustapha HABES : Genève / Suisse 

Share.

Comments are closed.