ALGERIENS SOLIDAIRES en occident contre le COVID-19, Défis relevé. Réalisation de 1500 appareils respiratoires «CPAP de BOUSSIGNAC » en trois mois!

Pinterest LinkedIn Tumblr +

A ceux-là qui sèment le doute, ainsi qu’aux inhibiteurs pour nos projets humanitaires, nous disons:  “Votre « marchandise » vous a été restituée (بِضاَعَتُكُمْ رُدَّتْ اِلَيْكُمْ)!

Par contre, « la marchandise » des gens de bien et de piété est arrivée à bon port et doublement, pour ses ayants droit en Algérie.” 1500 appareils respiratoires au lieu de 1000 seront distribués dans les prochains jours aux malades atteints du Covid-19, par l’intermédiaire des hôpitaux du territoire national.

*******

J’avais écrit depuis quelques mois déjà, à l’occasion de la prolifération de la pandémie du Covid-19  – qu’Allah nous en protège tous – au sujet de grands projets que nos compatriote musulmans résidents à l’étranger aspirent à mettre en œuvre à différentes échelles. Et j’avais avancé alors, qu’il y a plusieurs personnalités  algériennes médicales et scientifiques de haut niveau en Occident, qui se sont engagées chacune selon son domaine et sa fonction, sacrifiant une bonne part de leur temps et de leur travail, pour porter secours aux malades suite à la récente pandémie du Covid-19 qui a envahi le monde entier.

J’avais écrit plus précisément au début du mois de mai, au mois béni de Ramadan – mois de jeûne, de prière et d’indulgence – un article concis intitulé: « Des Algériens en Occident unis pour mettre en œuvre un projet médical de lutte contre le COVID-19. »

En écrivant cet article, j’avais l’intention d’expliquer dans le détail le fruit du travail entamé par les frères et sœurs de L’association ALGERIENS SOLIDAIRES, qui étaient à la tête du projet en France. Médecins dans des spécialités diverses, en plus des cadres (Algériens, Arabes, et Occidentaux) qui les aidaient dans leur noble mission. à savoir l’organisation et l’orientation des projets et de l’action humanitaire, ainsi que la diffusion médiatique et j’en passe, mettant surtout en lumière les caractéristiques positives de l’appareil respiratoire cité, son côté pratique, et son efficacité ainsi que son coût: 400 Euros (en France), sachant que le grand appareil respiratoire vaut 25 000 Euros.

Un des responsables du projet à Marseille a pu réaliser un plan de travail pour l’achat des pièces à moindre coût.

L’association à la tête du projet en informa officiellement en avril les autorités compétentes algériennes. Une lettre fut adressée au Président de la  République sur l’appareil respiratoire que la France a commencé à utiliser dans ses hôpitaux pour les patients atteints du Covid-19. En outre, des liens se sont tissés avec des organisations humanitaires algériennes parmi lesquelles se trouve le Comité de secours de l’Association des Ulémas Algériens et l’entrée en accord avec elle officiellement pour recevoir les appareils et garantir leur distribution en coordination avec des médecins spécialisés en réanimation.

Des quotidiens algériens ont cité en marge de notre article le site de collecte de dons pour ceux et celles qui veulent envoyer leurs dons selon leurs capacités. Notre article cité peut -me semble-t-il- être en mesure d’encourager et de motiver un nombre de frères et sœurs en Europe pour les engager à participer à cette œuvre humanitaire.

L’appel à contribution est arrivé même aux non musulmans :

Modestement, j’ai contribué personnellement avec quelques membres de ma proche famille aux dons même d’une façon symbolique pour faire avancer le processus des bonnes œuvres. Puissent ces quelques lignes de mon article en français inciter des amis non-Algériens soutenir cette action humanitaire, notamment en Europe.

Al-Hamdou li Allah, notre appel est arrivé même à ceux que ne nous lie avec eux aucune relation directe parmi des non-Algériens et des non-Arabes.

De là et par la grâce d’Allah, des hommes généreux ont donné des sommes d’argent dans nombre de pays européens comme l’indique le site de la collecte avec noms et pays des donateurs. Car notre article, ou mieux l’appel au secours a été diffusé par les médias en langue arabe et en langue française ainsi que via les réseaux sociaux sur Internet. Nous avons tous pu constater que cet appel a été suivi par des milliers de gens en français.

Il a fallu un effort gigantesque des frères et sœurs en France, pour acquérir les pièces et les composantes des kits de ventilation et d’oxygénation non invasive continue dite « CPAP de BOUSSIGNAC » , les acheminer en deux envois par voie aérienne et maritime, procéder à leur montage dans un dépôt de la capitale pour ensuite les embarquer et les distribuer dans les prochains jours – avec l’aide d’Allah- aux malades atteints du Covid-19 dans les hôpitaux par le biais du Comité de secours de l’Association des Ulémas Algériens et des directions de la santé publique à travers toutes les wilayas du pays selon le besoin et le nombre de malades dans chaque région.

Trop long pour détailler toutes les étapes et tous les défis relevés :

Dans leur déclaration, le comité de l’association, composé  du Président Dr Djamel ZEKRI

et du Vice-Président Dr Mahfoud ZAOUI, du Secrétaire Général Abderrahim BENHAGOUG (ingénieur Biomédical), et du Responsable Communication Kamel ZINE, empellement satisfait en déclarant qu’il

« serait trop long de détailler toutes les étapes et tous les défis relevés pour réaliser ce projet. Nous tenons en premier lieu à remercier Allah qui dans son immense miséricorde, nous a permis d’atteindre cet objectif. Ensuite les donateurs, que chacun d’eux trouve ici nos remerciements et notre gratitude pour leur générosité et leur confiance. Il est évident que cela n’a été possible que grâce à la mobilisation sans faille de nombreux acteurs majeurs au premier rang desquels l’Association des Oulamas Algériens, le ministère de la santé et le Consulat Général à Marseille ».. et de conclure avec souhait en disant  « Nous considérons que ce projet ne sera abouti que lorsque ces traitements pourront concrètement soulager nos frères et sœurs malades en Algérie. Pour ce faire, un grand nombre d’actions et d’efforts supplémentaires sont identifiés et représentent les nouveaux défis à relever :

➢ La Distribution dans les hôpitaux référents des 48 willayas d’Algérie,

➢ La Formation et l’accompagnement à l’utilisation de cette technique au sein des équipes médicales.

➢ L’Accompagnement dans la recherche de solutions abordables pour les hôpitaux de réapprovisionnement autonome en consommables en lien avec le ministère Algérien de la santé.

Malgré toutes les difficultés et les entraves :

Et suite à tout cet effort colossal des initiateurs et organisateurs, et malgré toutes les difficultés et les entraves, j’ai ressenti une autre douleur poignante au cœur lorsqu’au cours du mois de Ramadan, quelques frères – qu’Allah leur pardonne – nous critiquaient pour avoir cautionné le projet et sa médiatisation ainsi que ses initiateurs en disant: 

« Vous procédez à la diffusion gratuite de projets fictifs morts-nés! » Et «  même le Covid-19-poursuivent-t-ils, a disparu et vit ses dernières heures.» Et « ces appareils respiratoires ne seront d’aucune utilité. »

D’autres de dire: « La bande des douanes algériennes ne permettra jamais l’entrée de ces appareils dans le territoire national, même avec des pots-de-vin. » Et « la Pharmacie Centrale Algérienne utilisera des méthodes dilatoires pour retarder les matériels et matériaux médicaux comme d’habitude, jusqu’à leur date de péremption! Et compliquera la mise en œuvre du projet en demandant des documents très difficiles à fournir, pour rater l’occasion d’aider nos malades. Et les appareils respiratoires pour lesquels vous collectez des dons ne seront jamais distribués, tant pis pour ceux qui meurent ou ceux qui vivent ! Vous allez vous journalistes, intermédiaires et les membres de l’association affronter un épineux problème ainsi que les donateurs qui vous ont fait confiance! », sans citer d’autres méthodes de dissuasion, de désapprobation, et de vengeance. 

Mille mercis a tous et qu’Allah accorde sa récompense aux généreux donateurs

Bref, en conclusion aujourd’hui, je veux dire fraternellement à tous et à toutes, aux donateurs et ceux qui ont encouragé et soutenu ce grand projet en général: « Qu’Allah vous récompense.. et mille mercis»!

Je veux dire aussi particulièrement à mes compatriotes parmi les semeurs de soupçon, les fauteurs de trouble, les pessimistes: « Votre marchandise vous a été restituée! Par contre, la marchandise des gens de bien et de piété est arrivée à bon port pour ses ayants droit, les malades atteint du coronavirus en Algérie.»

Grâce aux généreuses mains, aux cœurs compatissants, aux esprits éclairés, qui se sont réunis et se sont portés solidaires, et se sont donnés corps et âmes pour hausser le plafond des dons : au lieu de 1000 appareils respiratoires, le nombre a évolué pour devenir 1500 appareils!

Ces appareils seront distribués, dès l’instant,  pour nos hôpitaux en Algérie, selon le besoin et la nécessité de chaque wilaya, en collaboration avec les directions de la santé publique.

Qu’Allah accorde sa récompense aux généreux donateurs, ainsi que ceux et celles qui ont aidé à faire réussir ce noble projet, aux bienfaiteurs, chacun selon son effort, ses actes bénéfiques, son argent.

Et qu’Allah accorde son pardon aux retardataires, aux pessimistes, aux chahuteurs, aux semeurs de doutes sur les projets des bonnes œuvres qu’accomplissent des gens pieux aux mains propres, sachant qu’Allah « ne fait jamais perdre la récompense des bienfaiteurs. »

« Allah, certes, dit la vérité et guide vers les meilleures actions. »

*/- Notre article, avec plus de détails en arabe, à la UNE et la DER de l’hebdo elbassair de ce matin Lundi 13-07-2020http://elbassair.org/wp-content/uploads/2020/07/1020.pdf

Share.

Leave A Reply