الكاتب: Amine Abdulkarim

Le ministre de l’Education Nationale français a récemment proposé de développer au collège un enseignement   laïc   de   l’arabe   écrit.   Cette   suggestion   a   donné   lieu   à   des   réactions vigoureuses d’opposants de droite (extrêmes) qui y ont vu une volonté d’arabiser la France en l’imposant à tous (sic), « au lieu de » perfectionner l’apprentissage du français dans le primaire et le secondaire. La qualification de l’arabe comme « une grande langue littéraire » par plusieurs intervenants (y compris par la bouche du grand spécialiste devant l’ Éternel et les intelligentsias au pouvoir qu’est Mr Jack Lang) s’est révélé être un élément de langage…

Read More