Malgré la pandémie restons frères et amis.. Bon confinement, bonnes fêtes et Bon Ramadan !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Chères sœurs, cher frères, chers amis.. chrétiens, juifs, musulmans et autres ..

Après les Pâques juive et chrétienne, le Ramadan, mois de jeûne et de prière pour les musulmans, aura lieu, au moins en grande partie, sous le régime du confinement, avec des mosquées fermées. Pour ce rite central de l’islam, qui vient de commencer ce vendredi 24 avril, les personnes confinées seules, comme les étudiants ou les plus âgés, notamment ceux qui vivent en foyer comme les réfugiés, seront privés des rendez-vous collectifs et conviviaux qui l’accompagnent.

Pour tous ceux-là, le repas de rupture du jeûne (l’Iftar), après le coucher du soleil (après 18 à 20 heures de jeûne), se prendra seul à la maison, alors que c’est normalement l’occasion de grandes et copieuses tablées où se retrouvent famille et amis. Tout comme se feront chacun chez soi les prières surérogatoires des Tarawih qu’il est de coutume d’aller accomplir à la mosquée après ce repas du soir.

Les dîners caritatifs organisés par les mosquées risquent aussi de manquer cruellement aux plus démunis. Pour les secourir, des particuliers et des associations mettent en place des systèmes de paniers repas ou collectent des dons. L’aumône, l’entraide sont encore plus encouragées durant ce mois béni de Ramadan.

Le confinement obligatoire ordonné par les autorités, vient bouleverser un ensemble de traditions qui font de ce mois celui du partage et du vivre ensemble. 
C’est dans ce contexte très particulier de grave crise sanitaire surtout que les musulmans accueillent cette année ce mois béni.

En effet, la pandémie du coronavirus a certes des effets dévastateurs à travers le monde entier sur plusieurs plans. Plus de trois milliards de personnes sont confinées à domicile, les morts se comptent par milliers chaque jour et le nombre de malades ne cesse d’augmenter. C’est un Ramadan qui s’annonce sérieusement morose pour une grande partie de musulmans en Occident.

 Face à cette situation, il est vital pour nos différentes communautés religieuses de rester sereines, de patienter, de s’en remettre à Dieu Le Tout-Puissant et de ne pas désespérer.

Le jeûne en général est une occasion sans pareille de partager et de renforcer sa foi afin de surmonter cette épreuve quelles que soient nos croyances.

Nous prions Dieu pour que ce mois béni nous apporte Sa Tendresse, à nous et à nos proches, à nos sœurs et frères en humanité, plus particulièrement à celles et ceux d’entre vous qui traversent des épreuves à cause de cette épidémie du COVID-19, passagère in chaa Allah.

Nos pensées vont aussi à nos sœurs et frères chrétiens, juifs , musulmans et autres ..  qui les accompagnent dans ces épreuves, les partagent et les vivent avec eux.

Nous implorons Dieu le Très Miséricordieux pour que le jeûne du Ramadan et les prières de ce mois puissent libérer des énergies d’amour et de paix dans nos différentes communautés ici dans notre petite Suisse et dans le monde entier.

Que ce Ramadan et la fête de l’Aïd en période de confinement nous rapprochent toujours plus de Dieu, de Ses prophètes et nous rapprochent toujours plus les uns des autres quelques soient nos différences.

Que la paix soit avec vous et nous tous durant ces jours d’épreuve. «Que Dieu nous bénisse tous et affermisse nos cœurs!» aujourd’hui, demain et toujours.

Bon confinement, bonnes fêtes et Bon Ramadan ! !

 Fraternellement 

Mustapha HABES, 

Vice-Président de l’Arzillier pour le dialogue interreligieux en Suisse

Share.

Leave A Reply