Visite du président français et séquelles de la colonisabilité, par Mahi Tabet Aoul

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

En tant que citoyen, ayant participé et vécu la guerre de libération, je ne peux que m’indigner, au nom du million et demi de Chouhadas, devant le faste de l’accueil et de liesse réservés au représentant d’un Etat qui a colonisé et asservi le peuple algérien durant plus de 132 ans de colonisation. Quand je dis ça, cela ne signifie pas que je suis contre la venue du président français en Algérie mais qu’il faut le recevoir de façon digne en respectant la mémoire de ces millions de martyrs algériens qui durant 132 ans ont combattu l’injustice, la colonisation, l’oppression et l’esclavage imposés aux Algériens. Devant cette visite, le citoyen algérien, dans son subconscient, doit se poser, sans doute, plusieurs interrogations, toutes légitimes les unes que les autres et qui interpellent surtout les gouvernants d’aujourd’hui. La visite du président français nous amènent à considérer les aspects de fond et de forme liés à cette visite.

Questions de fond

Qu’attend l’Etat algérien d’un président français, qui d’emblée a annoncé la couleur en affirmant qu’il n’était venu, en Algérie, ni pour proclamer la repentance, ni pour présenter des excuses.

Dans son livre de 2006, Mr Hollande avait écrit noir sur blanc, que la France devait de présenter ses excuses au peuple algérien en reconnaissant les crimes perpétrés par la colonisation. Aujourd’hui pour esquiver la question concernant son revirement et faire plaisir au lobby néocolonial français, le président Français n’a trouvé d’autre argument que de rappeler que sa proposition de 2006 était celle d’un parti politique (Parti socialiste) et qu’aujourd’hui, il représentait non pas un parti mais la position officielle de l’Etat français. Ce dualisme entre l’homme et sa fonction ne peut témoigner que d’un déséquilibre psychologique entre des convictions loin de la rampe des projecteurs et celle des clairons résonnant des coulisses du pouvoir qui transforment l’homme au service d’intérêts politiques occultes et souvent inavoués.

Le président français va jusqu’à affirmer que le seul but de sa visite est le lancement d’un « partenariat stratégique économique ». Compte tenu de la crise économique et du chômage, le président français est seulement intéressé, comme tant d’autres par la rente pétrolière algérienne dont il désire tirer profit.

Pour notre part, nous disons que la dignité des Algériens passe avant toute considération d’intérêts mercantiles ou d’équilibrisme géostratégique, car cette dignité ne se marchande pas. Elle est le prix du sang versé et du sacrifice consenti par plusieurs générations d’Algériens au cours de la longue nuit coloniale. Cette dignité passe par la reconnaissance des crimes commis contre le peuple algérien, au cours de la longue nuit coloniale.

On peut aussi se poser la question « Pourquoi a-t-on obligé les Allemands à déclarer leur repentance et à présenter leurs excuses face aux crimes nazis ? ». Quelle différence y aurait–il entre les Allemands qui ont tué les juifs pour sauvegarder la pureté de la race arienne et les Français qui ont tué des musulmans au nom de considérations qui sont trop éloignées en rapport avec la croisade pour une pseudo-civilisation de l’Occident chrétien ?

Le Tribunal pénal international (TPI) continue de nos jours et de façon récurrente de juger les crimes contre l’humanité, en particulier les anciens SS. Pourquoi, ce ne serait pas les cas de Bigeard, Massu et compagnie ?
 
Questions de forme

Quelle peut être la raison du déploiement des moyens logistiques gigantesques et de l’investissement sécuritaire pour recevoir avec un tel éclat le président français ?

Est-ce que l’Etat français, en recevant un président algérien, déploierait autant de moyens et de personnes pour le recevoir ?

Est-ce que l’Etat français, accepterait de bloquer pendant une journée l’avenue des Champs Elysées pour faire dérouler le cortège du président algérien ?

Est-ce que l’Etat français, accepterait de mettre en congé payé des milliers de fonctionnaires, ne serait-ce qu’un après midi, pour venir acclamer le président algérien ?

Est-ce que l’Etat français, accepterait de payer à ses frais la remise à neuf des façades des avenues et des rues pour accueillir le président algérien ?

Est-ce que l’Etat français, accepterait de déployer l’armée pendant plusieurs jours comme Tlemcen pour sécuriser les diverses voies de passage du président français ?

A-t-on pensé au coût de blocage de la circulation qui prend en otage le citoyen sans considération de respect ni pour sa personne ni pour son activité ? Ce citoyen qui peut ne pas être fonctionnaire se voit contraint malgré lui de cesser son activité pendant plusieurs jours comme une conséquence de mesures vexatoires imposées par l’Etat.

Quel respect alors ce pouvoir attendra du citoyen considéré comme un appendice négligeable sans valeur et sans droit ?

Tout montre que notre Etat n’a aucune valeur des notions fondamentales du temps et de travail, puisqu’il les considère comme sans valeur devant l’image artificielle qu’il escompte donner au président français, comme si la crédibilité d’un Etat se mesure à sa capacité à organiser les fastes d’un accueil et des réceptions grandioses.

Pour notre part, nous continuerons à défendre nous Chouhadas qui ne sont plus là pour repousser le déviationnisme de nos gouvernants et l’arrogance des anciens colons.

Mahi Tabet Aoul
18 décembre 2012

Source : assala-dz.net

Share.

About Author

Avatar

8 commentaires

  1. Avatar

    Visite du Président Français en Algérie
    @ Mahi : Merçi pour cette réplique foudroyante et pour ce rappel,que nous sommes toujours fidèles au serment fait à nos chouhadas.Pour compléter votre article,nous savons que le peuple Algérien refuse de se courber et ne cautionne jamais une telle supercherie fomentée artificiellement par le régime mafieux corrompu. Le système utilise à chaque visite, tous les baltagias, les déchets de la société, qui n’ont ni racine, ni origine, et encore moins de dignité.Qu’Allah nous préserve de cette pollution contagieuse.Ceux qui tentent de souiller le peuple par la corruption,ils finiront comme ces tyrans maudits valets de l’occident,chassés par leurs peuples, et abandonnés par leurs maitres.? Gloire à nos chouhadas.KADIRI.

  2. Avatar

    Le TPI est une institution illégale.
    ” Le Tribunal pénal international (TPI) continue de nos jours et de façon récurrente de juger les crimes contre l’humanité, en particulier les anciens SS. Pourquoi, ce ne serait pas les cas de Bigeard, Massu et compagnie ?”.

    Poser la question c’est y répondre. Les Occidentaux intouchables.

    L’occident est responsable des pires crimes de l’histoire contre l’humanité.Il serait fastidieux et par ailleurs,le cadre strict du simple commentaire ne suffirait pas à lui seul, à établir la longue et macabre liste noire des assassinats de masse(ou populicides = suppression physiques de populations))perpétrés par les Occidentaux.

    Si néanmoins, un seul de ces abominables forfaits pouvait illustrer parfaitement le degré de barbarie de ces gens-là,leur capacité de nuisance insondable,je citerai, sans hésitation aucune, le cas unique du génocide chimiquement pur de l’épuration ethnique commis contre le peuple des aborigènes de Tasmanie quand les Britanniques y ont installé leur colonie pénitentiaire en 1803 : aucun habitant de l’ile ne fut épargné. Le 7 mai 1876 mort de Truganini(1),dernière survivante tasmanienne du génocide le plus total et le plus rapide de l’histoire.

    Je ne peux m’empêcher, non pour convaincre mais pour faire un simple constat de la grossière et insupportable démagogie des Occidentaux en reproduisant le passage de cet interview de 2006 de Me J.Vergès au sujet du T.P.I qu’il descend en flammes:

    ” – Le Tribunal Pénal International est une institution illégale qui a été décidée par le Conseil de Sécurité qui n’a aucun pouvoir judiciaire. On ne peut pas déléguer un pouvoir que l’on n’a pas. Seule l’Assemblée pouvait décider cela.

    – Deuxièmement, ce tribunal n’a pas de loi. En France ou en Suisse, quand vous allez devant un tribunal, il y a un code de procédure que l’on applique. Pour le TPI, il n’y a pas de code de procédure. Le TPI change la procédure selon les besoins qu’il éprouve. La procédure, en ce qui concerne M. Milosevic, a été changée vingt-deux fois.

    – Troisièmement, ce tribunal s’occupe de faits antérieurs à sa création, ce qui est illégal. Cela s’appelle ” la rétroactivité de la loi pénale “, procédé qui est parfaitement contraire à toutes les règles démocratiques.

    – Ce tribunal admet que des témoins puissent témoigner masqués. Quel débat contradictoire est-il encore possible?! Ce tribunal dit que, dans certains cas, la rumeur publique suffira comme preuve. Or, nous savons à quel point la rumeur publique est lourde d’erreurs et de manipulations.

    – Enfin, pour couronner le tout, le tribunal accepte des dons : 14 % du budget du TPI provient de dons. Par exemple, M. Soros, qui est un adversaire de la Serbie, contribue aux paiements du salaire des juges. Que diriez-vous si vous deviez comparaitre devant un tribunal payé par une chaîne hôtelière ou par une chaîne d’épicerie? ” FIN. (2)

    Il est plus que grand temps que nos compatriotes prennent conscience de la vraie nature de toutes ces institutions Mondialistes tels que l’ONU, la CPI,la LIDH et autres ONG “humanitaires” et renoncent définitivement à faire appel à eux. Et pour les plus sceptiques,sans parler de Guatanamo, d’Abou-Graieb,des prisons secrètes …..etc, je citerai cette incroyable profession de foi de ce parlementaire US en 1999 :

    ” « Vous ne verrez jamais des pilotes de l’Otan devant un tribunal de l’ONU. L’Otan est l’accusateur, le procureur, le juge et l’exécuteur car c’est l’Otan qui paie les factures. L’Otan ne se soumet pas au droit international. Il est le droit international.» (Lester Munson)

    Puisque c’est eux qui nous le disent……!

    Notes : (1) Comble de l’infamie, “ils ont empaillé son cadavre que l’on a montré dans un musée entre deux animaux sauvages” (Me Jacques Vergès)
    C’était pour l’assimiler à une bête comme d’ailleurs l’ensemble de ses malheureux compagnons d’infortune morts abattus comme lors d’un safari africain. Là, nous assistons à une étape supérieure d’ensauvagement de l’humanité.
    Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x2zbwu_faune-aborigene_news#.UNoWQKwpSP4

    (2)Article à lire : “Le TPI est une institution illégale”
    Paris, 14 mars 2006.
    http://www.b-i-infos.com/art_verges_cattori_opinion_se_reveillera.php

  3. Avatar

    Scandale ! L’U.E.J.F se rend en Algérie dans les valises bagages de F.Hollande
    Scandale ! L’UEJF se rend en Algérie dans les bagages de F. Hollande !

    L‘association pseudo estudiantine, qui n’est rien d’autre qu’une succursale du CriJf, s’est rendue en Algérie lors du dernier voyage de F. Hollande. L’info est officielle puisqu’elle figure sur leur site en première page.

    Il ont rencontré d’autres étudiants à l’université Aboubrak-Belkaid à Tlemcen !!! Fait de haute trahison lorsque sur la même page d’accueil de leur site web on lit le plus simplement du monde qu’ils ont réussi à faire interdire une conférence pro-palestinienne à Toulouse ! Autant accueillir Enrico Macias la prochaine fois et lui offrir une magnifique villa sur les hauteurs de Constantine.

    Ohhhh fier peuple algérien, comme tu es tombé bas ! Après la trahison de Crémieux, pire encore, celle des frères Bacri et Busnach, ils ont osé laisser entrer sur le territoire des sionistes hystériques…

    J’en appelle aux étudiants et responsables fiers de l’Ouest algérien de s’élever face à une telle ignominie et ainsi condamner cette organisation politique qui n’a rien à voir avec une quelconque volonté de réconciliation mais plutôt une victimisation en premier lieu puis remplir leur tiroir caisse en second temps. Autant recevoir SOS Racisme et son ex patron Éric Ghébali, agent du Mossad et de subversion dont le résultat sur la société française est connu de tous.

    1 / http://www.lelibrepenseur.org/2012/12/26/scandale-luejf-se-rend-en-algerie-dans-les-bagabes-de-f-hollande/
    2 / http://www.egaliteetreconciliation.fr/L-UEJF-se-rend-en-Algerie-dans-les-bagages-de-F-Hollande-15600.html

    • Avatar

      Haziza, chéri-chéri !
      Haziza,chéri-chéri!

      @Do you know.

      Bien vu ! Et,rien vu du côté du “journaliste” Chahredine Berriah d’El-watan :
      Souvenirs et nostalgie
      Le journaliste français Haziza de retour à Maghnia

      La visite du chef de l’Etat François Hollande à Tlemcen, jeudi dernier, a permis au journaliste français de la chaîne LCP, Frédérique Haziza, de réaliser le rêve de sa vie, comme il l’a lui-même précisé tout en larmes.

      Profitant de cette opportunité, il a tenu à faire un saut à Maghnia. Le secret ? Revoir sa ville natale depuis 52 ans et retourner à l’école primaire du quartier Matemor où son père avait exercé en qualité d’enseignant pendant la période pré indépendance.
      Le directeur actuel de l’établissement scolaire, très sensible aux émotions de l’invité ould lebled, a montré à M. Haziza le registre de présence de M. Izak, le père ayant enseigné dans cette école pendant trois ans. Pour Frédérique, ce «pèlerinage inespéré a dépoussiéré ma mémoire. Que de souvenirs ont remonté en surface…».

      Il était très difficile pour lui de remémorer toute cette période de présence en Algérie. Mais, notre confrère était aux anges, malgré les larmes. «Mon père doit être content là où il est, et j’en suis tout fier…», dira-t-il, un sourire aux lèvres, des pleurs aux yeux, mais le bonheur très apparent…

      Note: Au secours,les “funjs” israelo-talmudo-sionistes reviennent!

    • Avatar

      Le vrai visage de Jonathan Hayoun et de l’UEJF .
      Le vrai visage de Jonathan Hayoun et de l’UEJF.

      ** Les priorités de Jonathan Hayoun, nouveau Président de l’UEJF Publié le 7 juillet 2011 .

      « L’UEJF ira également dialoguer avec les jeunes démocraties arabes pour favoriser la construction d’un avenir pacifique en méditerranée, et expliquer le sens du sionisme et la légitime aspiration qui fonde Israël.» (Jonathan Hayoun).

      Vidéo : http://www.fdesouche.com/225086-les-priorites-de-jonathan-hayoun-nouveau-president-de-l%E2%80%99uejf

      ** Lobbying pour Israël : Quand l’UEJF organise le séjour des futurs cadres de l’UMPS en Israël. Par Marie Mansard et Eric Adelofz

      http://club-acacia.over-blog.com/article-quand-l-uejf-organise-le-sejour-des-futurs-cadres-de-l-umps-en-israel-68901320.html

  4. Avatar

    Le dossier noir de la République coloniale française.
    Le dossier noir de la république coloniale française . Livre arbitre : « Histoire d’un parjure » disponible en PDF.

    Voici enfin disponible cet ouvrage exceptionnel et rare, indispensable à la compréhension de la réalité historique de la colonisation de l’Algérie par les troupes maçonniques révolutionnaires et sanguinaires françaises.

    Après avoir massacré le peuple français en 1793 en envoyant l’armée régulière en Vendée contre de pauvres paysans et hommes d’église désarmés, massacrant femmes et enfants (175.000 morts); la république française franc-maçonnique a décidé d’exporter son idéologie des “Lumières” sataniques de l’autre côté de la Méditerranée, avec son nouveau lot de massacres et de barbarie : 8 millions de morts en 40 ans selon Michel Habart.

    Le livre est disponible en PDF : http://www.lelibrepenseur.org/2012/08/03/histoire-dun-parjure-disponible-en-pdf/

    Merci de faire tourner cette info afin de clouer le bec définitivement aux promoteurs de la révolution “humaniste”, sociale et juste qui n’a été, en réalité, qu’une occasion de prendre le pouvoir par une bande de criminels, dont la seule mission fut de faire couler le sang sur son passage. Pratiquant l’extermination de masse et la dépopulation (par Gracchus Babeuf**) méthodique des civils, avec une rhétorique franc-maçonnique identique sur les deux rives de la Méditerranée.

    Note : ** Livres à lire – Vidéos à voir.(1)

    Le populicide de Gracchus Babeuf (un précurseur du communisme,utopie origine elle aussi, de nombreux génocides. présenté au Forum de l’Histoire par Reynald Secher
    A l’occasion de la réédition du livre de Gracchus Babeuf, « La Guerre de la Vendée et le système de dépopulation », l’émission – Le Forum de l’Histoire – a convié Reynald Secher et Stéphane Courtois pour présenter ce texte majeur en faveur de la thèse du génocide vendéen.

    Voici quelques ouvrages de Reynald Secher à lire sur la question du génocide vendéen :
    –Le génocide franco-français, la Vendée-Vengé
    –La Guerre de la Vendée et le système de dépopulation
    –Vendée, du génocide au populicide

    (1)Deux vidéos sur le génocide vendéen par la République française.
    http://www.vendee-chouannerie.com/Le-populicide-de-Babeuf-presente-au-Forum-de-l-Histoire-par-Reynald-Secher_a167.html

    Faites tourner.

  5. Avatar

    Le dossier noir de la République coloniale française.
    Livre-arbitre : ” Main basse sur Alger ” par Pierre Péan.
    Histoire- Editions PLON 19.50Euros

    Le casse du siècle (1830).
    Piller au nom de l’humanité
    le 5 juillet 1830 l’armée coloniale française entre victorieuse à Alger et s’y livre à un pillage systématique des trésors de la Régence.

    Pierre PEAN journaliste investigateur du journal Le Monde enquête sur “le casse du siècle” de l’époque et nous dévoile les dessous de ce fait historique avéré en se basant sur des documents officiels on ne peut plus officiels.

    Pierre Péan dans ce livre a enquêté sur le pillage des richesses de la régence en 1830. Et découvert que le roi de France, mais aussi des militaires, des banquiers, des industriels ont profité de cette fortune colossale.

    Vidéos : Conférence de Pierre Péan à Alger autour de son livre ( Main basse sur Alger ). Part 1 / Part 2 / Part 3
    http://www.youtube.com/watch?v=_08-aQa6qfE 1
    http://www.youtube.com/watch?v=S30l6efqY9M 2
    http://www.youtube.com/watch?v=Ay0YtEv48_o 3
    Par EljazairelmahroussaEljazairelmahroussa

  6. Avatar

    On nous prend pour des C… !
    On nous prend pour des C…

    A LIRE / Les petits copains de François Hollande, par Ahmed Halfaoui.

    Extraits de l’article :

    “Il sera question aussi, a-t-il(Jonathan Hayoun) souligné, de l’exil des Juifs d’Algérie.”

    Pourquoi pas pourrions-nous dire. Cela procède d’intentions louables et puis refuser le dialogue n’est pas toujours une bonne chose. Cependant il y a comme un problème quand on se penche sur la nature de l’UEJF et sur son palmarès, en termes de dialogue. Dans les attendus de cette organisation :

    “L’UEJF ira dialoguer avec les jeunes démocraties arabes pour favoriser la construction d’un avenir pacifique en Méditerranée et expliquer le sens du sionisme et la légitime aspiration qui fonde Israël”.

    On constate, immédiatement, que cela se complique, car il ne s’agit plus de simples étudiants français ou de Juifs, mais d’une mission diplomatique d’un pays étranger qui viendra plaider, à côté des rapports franco-algériens, la cause sioniste. Laquelle constitue le fondement de l’existence de l’UEJF et de ses activités.

    http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/233839-les-petits-copains-de-fran%C3%A7ois-hollande-par-ahmed-halfaoui

    Remarque. ” Il sera question aussi, a-t-il souligné,de l’exil des Juifs d’Algérie.”!!!
    Définition du mot Exil: nom masculin
    Sens : Expulsion de quelqu’un hors de sa patrie.

    Ainsi, selon le président Jonathan Yahoun,les juifs d’Algérie auraient été expulsé hors de leur patrie,l’Algérie! Ou peut-être bien qu'” ils fuyaient la déferlante antisémite et les pogroms qui prédominaient dans les villes et campagnes d’Algérie ” ?!?!

    On voit, gros comme un éléphant dans un tunnel,les Levy Bernard Henri,les Benjamain Stora,les Ghanassia(Macias),les Bensaîd (Jean Daniel)et autres illustres fils d’Algérie, venir bientôt nous conter les malheurs de leur grand-père et grand-mère morts de chagrin,loin de leur patrie,de pousser la complainte des malheurs de cette communauté persécutée qui a le plus souffert,nous brosser le tableau des heures les plus noires de leur histoire, de leur malheur unique en son genre et j’en passe et des meilleurs. Aïe…., aïe!, on est pas sorti de l’auberge!