Le foulard, encore et toujours !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Décidément c’est devenu une manie chez nos amis français, et surtout chez cette poignée de sionistes, au demeurant, très influente dans les hautes sphères françaises, de nous sortir, à chaque rentrée scolaire, le fameux jeu du … foulard !

Le 11 septembre aidant, la très habile main sioniste ne lésine sur aucun effort pour accentuer le fossé créé par le drame américain et attiser le feu entre l’Orient et l’Occident. Un conflit qui ne sert ni les intérêts occidentaux, ni ceux de l’Orient mais qui profitera, à coup sûr, aux rusées sionistes pour asseoir davantage leur hégémonie et leur pouvoir planétaire.

Grâce au rôle de souffleurs de mal, qu’ils incarnent à merveille, les sionistes ont pu injecter un virus, à la limite de la phobie, chez nos frères occidentaux qui ont développé une haine incurable envers le foulard islamique et tout ce qui se rattache à l’islam.

A chaque rentrée scolaire, nos pauvres gamines, pour la plupart, sont montrées du doigt, malmenées puis, tout simplement chassées des bancs d’écoles. Il paraît, selon les spécialistes qui animent les tables rondes francophones sur les différentes chaînes de télévision, que nos gamines menacent et la laïcité et le régime républicain, et projettent même un retentissant coup d’Etat à l’aide de leurs … foulards.

La preuve, par six comme l’étoile de David, que la horde sioniste détient tous les pouvoirs médiatiques en France, en particulier et en Occident, en général, c’est incontestablement ce mutisme et cet embargo sur les génocides perpétrés en Palestine au moment même où je m’attelle à griffonner cette cacophonie. La guerre contre le foulard s’inscrit dans la continuité et la logique des croisades intelligentes menées contre le monde musulman ces dernières décennies.

Quand cette guerre est déclarée par nos ennemis traditionnels nous dirons qu’elle s’inscrit dans l’ordre logique de l’affrontement des civilisations et la poursuite des croisades avortées par nos ancêtres grâce à leur profonde conviction en cette religion islamique mais quand les auteurs du reniement de nos valeurs sont de chez nous, une certaine élite en mal d’ancrage populaire, là, le mal devient incurable !

De pseudos intellectuels, mercenaires ont poussé le bouchon jusqu’à s’ériger en théologiens avérés et proclamer avec culot, haut et fort, à partir des tribunes privilégiées francophiles, que le hidjab ou port du voile et une régression et que le voile est un acte … politique et partisan et qu’il n’a rien à voir avec l’islam. Traitée de partisane, elle, qui ignorait jusqu’à son alphabet maternel berbère, ma grand-mère se retournerait dans sa tombe, si elle venait à entendre des sornettes pareilles et des sottises de ce genre. La présence de ces ignares, en mal de popularité, sur les podiums francophones ressemble aux bouffons des rois qui amusent les galeries.
Quoique vous fassiez pour leur plaire, vous n’y parviendrez jamais car l’odeur de votre appartenance, même génitale et que vous n’avez pas choisie, vous poursuivra toujours comme l’épée de Damoclès.

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.