Hoggar Institute

Islamo-fasciste va!

Tribune Libre - Djeha

Enfin le taulier de la mosquée de Paris a compris qu’il a toujours été de trop. Seulement invité parce que ceux qui comptent (et qui comptent… Dieu seul sait combien) ne pouvaient se débarrasser d’un arabe mimétique, sirupeux, huileux, obséquieux et si peu représentatif.

Sinon représentatif de tous ces larbins qui piétinent au seuil d’une citoyenneté que jamais aucun papier ne leur a conférée.

Les maîtres céans ont fait avec. Eux qui n’ont jamais fait de différence entre un musulman « modéré » et un « islamiste » par définition « extrémiste ».

Un bon musulman est un musulman assimilé, c’est-à-dire un musulman désintégré : bouffeur de cochonneries halal, imbibé d’hydromel.

Le fils de son père croire que peut-être on va le supplier de rejoindre le strapontin qu’on lui réserve d’habitude.

Il se trompe. Il pèse le poids des courants d’air.

Certains trouveront que c’est la bonne occasion pour se débarrasser d’un vieux reliquat de l’histoire coloniale. Alger se contentera de son ambassade ordinaire.

Le reste du CFCM a été content de savoir que la brouille avec l’« Empire chérifien » est désormais passagère : le Torquemada du roi a été fait chevalier de la Légion d’Honneur pour avoir torturé copieusement ses concitoyens.

Sa place est assurée au sein de la Légion tout court.

Corps d’armée éminent, puisque c’est pour y a voir appartenu en Algérie que naguère le papa de Sarkozy est devenu français et son rejeton, beaucoup plus tard, le Premier des Gaulois.

Ainsi va le monde, comme le répète tous les soirs un crétin de l’information distillée aux Français.

Djeha,
23 février 2015

Le CFCM n'ira pas au dîner du Crif après des propos de Cukierman sur les jeunes musulmans
AFP, 23/02/2015 à 17:05

Le Conseil français du Culte musulman (CFCM) a indiqué qu'il ne se rendrait pas au dîner du Crif lundi soir en raison de déclarations "irresponsables" de son président Roger Cukierman sur les jeunes musulmans.

"Considérer que +toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans+ et son approbation de l'expression +islamo-fascisme+ sont des déclarations irresponsables et inadmissibles qui contreviennent au principe même du vivre ensemble", a indiqué dans un communiqué le Bureau exécutif du CFCM.

"Le CFCM ne peut accepter que la composante musulmane de France soit aujourd'hui l'objet d'attaques aussi graves qu'infondées" et "compte-tenu des déclarations du président du Crif, le CFCM juge inopportun de participer au dîner du Crif ce soir", ajoute le communiqué, signé du président du CFCM Dalil Boubakeur.

Dans une interview à Europe 1 lundi matin, Roger Cukierman avait affirmé que "le FN est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c'est un parti qui aujourd'hui ne commet pas de violences".

"Toutes les violences, et il faut dire les choses, toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c'est une tout petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes", avait-il ajouté.

A la question de savoir s'il était "choqué" par le terme "islamo-fascisme" employé par le Premier ministre manuel Valls, M. Cukierman a répondu: "non, pas du tout, cela correspond assez bien à la réalité".

A quelques heures du 30e dîner du Crif, M. Cukierman avait déjà été vivement critiqué pour ses propos sur la présidente du Front National Marine Le Pen, qu'il avait jugée "irréprochable personnellement". Il avait ensuite dû préciser ses propos, assurant que "madame Le Pen n'est pas fréquentable, parce qu'elle ne s'est pas désolidarisée des propos de son père".

"Son parti est rempli de vichystes et de pétainistes" et il "n'est pas souhaitable pour la France", avait-il ajouté dans une déclaration à l'AFP.