Les lièvres de l’infamie

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

On dit qu’au pays des aveugles les borgnes sont rois, en Algérie beaucoup sont borgnes et veulent devenir rois, la magistrature suprême et son fauteuil en aimant, attirant vers elle toute sorte de ferraille, ces métaux qu’on trouve à la casse, de veilles carcasses, sans moteur, sinon assourdissant, polluant, rejetées par le contrôle technique, celui du subconscient Algérien, une pollution intellectuelle aussi, ce risque, ce danger, ce problème qui prétend être la solution, par romantisme se ruent les fans, les groupies, du monsieur ou de son vocable, séducteur par sa langue, un bon orateur titille l’émotion, par la forme, par sa forme. Le fond est vide, brasser du vent, des mots, que des mots dans le vide, se convertir en éolienne et servir l’écologie devrait être son but suprême.

Ignare ou complice ? Une interrogation supplice, comment un vieux singe peut il être aussi bête, je ne connais pas la bête, je lis ce qu’elle dit et écrit, j’analyse, je pèse, de même pour mes requêtes. Quand on n’a pas les moyens techniques juridiques matériels et humains de sa politique et de ses prétentions les résultats risquent d’être en deçà des proclamations d’intention. Cette course médiocre, Pas plus qu’une pièce théâtrale, un simulacre, une parodie bien interprétée certes, mais que les téléspectateurs finissent par oublier pour reprendre leur misérable vie, de l’opium, du rêve.

Je n’ai que quelques printemps. Le but n’étant pas de faire la leçon. Qui fait la loi fait l’état, qui fait la loi fait l’homme, un système se définit comme un ensemble organisé de principes coordonnées, de règles, de pratiques organisées en fonction d’un but, de lois écrites ou tacites (constitutions, lois organiques décrets….), de tradition, de critères, de pleins d’autres éléments nécessaires à la réalisation du but fixé, qu’importe ses symboles, les viser est un leurre pour le sage, j’ignore pour le singe ! Ils sont temporaires, momentanés, ils ne sont que le résultat, il est la cause. Qui fait la loi ? Ta loi? Visiblement pas toi ! Il parait que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Une question me taraude cependant; connais tu les mécanismes ou est ce de l’aplaventrisme? Veux-tu abolir un système ou en faire partie? Un système peut il organiser la procédure de son extinction?
C’est dommage, deux malheureuses neurones.. dans ta cervelle vagabondent suffisent à comprendre… que ton initiative est nauséabonde…voila que je slame.

Posséder un peuple, tout le monde veut posséder ce peuple ! Qui veut posséder n’a pas le droit de leurrer, ni culte de la personnalité ni colonisabilité ! Méfie toi, le borgne qui t’a ôté les yeux te reproche d’être aveugle, il veut te guider ! Oui lui ! Mais ou ? Que faire ? Rejoindre ses hâbleurs de l’invective, se fier aux médias et absorber leurs inepties. Plateaux ou journaux ? Chacun ses bourreaux ! Bientôt leur propagande, un minimum de dissidence, de préférence ignare et stérile, encadrée et tenue a la marge, tourner autour du pot sans jamais compromettre les fondements. Pas ça peuple, non pas ça, ils ont des privilèges et des intérêts, pas toi. Toi, tu deviendras esclave… des ignorants, de tes émotions, donc réveille toi, t’as une route a prendre.

Share.

About Author

Avatar

Comments are closed.