La semence et la récolte

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Nous récoltons incontestablement ce que nous semons ! Une évidence qui n’admet pas d’équivoque et ne tolère guère de confusion, ni une quelconque ambigüité !

Dans tous les aspects de beauté nous percevons une cohérence harmonieuse qui révèle à chaque fois un charme inédit. Comme pour cet humble paysan qui est déjà là,  dès les premières lueurs de l’aube, debout à la lisière de son champ. Le regard scrutateur et le sourire calme, émanant  d’un intérieur paisible et serein, Il entame son labour.  Il tourne la terre, trace les sillons, et dans un geste majestueux, sème les graines…confiant, il attendra la saison des moissons !

Emportés par la fascination des merveilles sous diverses formes, nous tentons de mettre le cap vers la contemplation et l’inquisition. Et voilà  qu’une perception subtile nous éclaire : « Une bonne semence est à l’origine d’une bonne récolte ».

Il existe une profonde divergence entre le bien et le mal ! Et la faculté d’opter pour la droiture est attribuée à l’homme ; c’est d’ailleurs ce qui le discerne des autres créatures. Une prééminence qui lui est octroyée pour pouvoir accomplir des missions humanitaires. Il est donc primordial de se délivrer de son instinct de  primate et de s’acquitter de son égoïsme pour se lancer dans la semence du bien, sous toutes ses apparences.

Il est important de faire appel à son impétuosité et sa noblesse de cœur pour s’enrôler sur ce chemin dont la bonne récolte est irréfutable. Contribuer avec assiduité au processus d’une civilisation en plein essor en fondant ses principaux piliers ; et imprimer ainsi sa collaboration à la mise en place de l’ossature d’une progression évolutive dans différents domaines de la vie. On ne peut  s’abstraire de cette ambiance de plénitude, de  satisfaction intérieure et de profonde considération d’autrui. C’est si bon d’être capable de tendre la main au plus démunis, et pouvoir détecter  après un message télépathique  de reconnaissance ! Et c’est sans doute merveilleux d’être présent au moment opportun pour  semer la joie dans un petit cœur d’enfant, et frémir à la vue  de son sourire rayonnant.

Il est donc impérieux  de demeurer tenace face aux tentations et aux entraves, et il ne faut surtout pas succomber  aux appels des malveillants, qui avancent selon une stratégie pernicieuse et vindicative ! Ces gens sans scrupule, s’éternisent à une imputation irréversible des convenances ; c’est à l’instigation de leurs intrusions irraisonnées et leurs ambitions abjectes qu’il y a une chute abrupte des valeurs morales. Et persistent ainsi à se calciner dans leur vie tout aussi bien qu’après leur mort.

Au niveau des systèmes (gouvernement et état), le cas est alarmant car la déchéance est imminente et irrépressible. Lorsqu’une bande piètre s’empare du pouvoir et pratique  une politique trouble capable d’entrer en heurt avec les aspirations des sujets. Une poignée de  méprisables rançonneurs, qui poussent le peuple à l’exaspération. En exerçant une autorité tyrannique qui susciterait une déflexion d’opinion et de position et peut être même des émeutes provoquant une phase de latence vague et embrouille. Une étape critique, d’absence de perspicacité de l’immédiat et manque de perspective pour  le futur !…

En feuilletant les livres d’histoire, nous passant par des évènements marquants, parfois émouvants et parfois bouleversants. Nous lisons des vérités sur des personnages peu ordinaires : certains sont à peine influents ou d’une médiocrité immuable et dont l’évocation est allusive. D’autres sont d’une noblesse émotive et d’une grandeur indéniable, provoquant une amorce impulsive envers ces gens qui ont illuminé les pages de l’histoire ! Et il y’a cette catégorie d’individus infâmes d’un sadisme irrémissible, réputés pour leur rapacité de prédateurs, demeurent écœurants même s’ils font déjà partis du passé. Et nous ne pouvons, nous empêcher de sentir une forte répulsion, en imaginant que de pareilles créatures ont infesté l’histoire…

Rien n’est fait pour durer et nul n’est immortel !

Tous ceux qui ont semé la terreur ont eu une fin terrible et finissent par récoler une moisson envenimée suite à leurs actes ahurissants et leurs conduites non moins sidérantes qui accablent leur chronique. Normal qu’ils finissent en loques, échouant dans le rang de l’épave humaine, un statut adapté aux déprédateurs odieux et vils.

C’est tout de même réconfortant de savoir qu’il y’a des braves, d’une magnanimité impressionnante, qui s’engagent  avec une persévérance inflexible à semer le bien  partout où ils vont ! Ceux qui laissent des empreintes gratifiantes prônant  l’incidence des actes vertueux sur toute l’humanité, jusqu’à la fin des temps…

Norhane Chadli
Décembre 2014

Share.

About Author

Comments are closed.