Nos martyrs nous guettent

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Suite à la longue période de colonialisme, à l’arbitraire de son système, à la spoliation des terres, à l’humiliation quotidienne, au racisme, à la misère et à la répression notamment, la génération du 1er novembre  a été animée de la volonté irréversible d’indépendance. Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que la Révolution Algérienne, révolution bénie, est et reste chère, très chère dans la mémoire de tout algérien occupant ainsi une place noble dans son cœur. Aussi, comme cela a été prouvé, tout au long de l’histoire de l’Algérie contemporaine, aucun algérien digne ne peut tolérer et accepter de brader les principes du 1er novembre, aucun calcul politicien ayant pour motif la contre vérité historique visant à semer la zizanie, le doute voire les troubles et la discorde dans l’éprit du valeureux peuple algérien n’est toléré et  sera voué à l’échec. Le peuple n’est pas dupe.

Pourtant malgré ce constat et ce consensus, certains n’hésitent pas à s’aventurer, aujourd’hui, dans des entreprises et des démarches que nous appellerons actions de dénaturation et d’atteinte à la mémoire. Nos valeureux martyrs et moudjahidine, pas un instant, ont accepté de remettre en cause l’intégrité du territoire national. La lutte a pris en charge le Nord et le Sud, l’Est et l’Ouest.

Alors, nous tenons à dire à ceux qui doutent de la capacité du peuple algérien à respecter sa mémoire, quel intérêt peut-on avoir à « régionalise » la bravoure des héros de notre guerre de libération ? Quel intérêt peut-on avoir à glorifier tel ou tel héros de notre Révolution par rapport à tel autre ou plus qu’un autre ?  Ont il  été plus braves parce qu’ils étaient natifs de Kabylie, des Aurès, de l’Est  ou de l’Ouest ? Nos valeureux martyrs « se retourneront dans leurs tombes » s’ils écoutaient ce genre de propos. Cela n’a aucun sens ! Ils se sont distingués parmi les milliers de Moudjahidine, parce que c’était leur destin. Ils se sont sacrifiés, parce qu’ils avaient décidé de choisir l’Indépendance de leurs pays : L’ALGERIE !

Prétendre le contraire, ou vouloir aujourd’hui glorifier l’un plus que les autres, est une injure à leur mémoire, une insulte à leur bravoure ! C’est enfin faire le lit de ceux qui comme certains aujourd’hui, au-delà de la méditerranée, se découvrent une pseudo mission historique pour créer un gouvernement fantoche pour tenter de semer la zizanie parmi  le peuple algérien.

Les acquis du 1er novembre garantissent à tout algérien ses droits consacrés par la loi et notamment la liberté d’expression puisque l’avis contraire, le pluralisme de partis, la démarche démocratique, élections libres etc. ne sont plus un mythe, mais bel et bien une réalité du paysage politique et culturel de l’Algérie du XXIème siècle ?  Alors quelle idée se cache derrière la décision d’aller à l’étranger former un gouvernement provisoire ? La réponse est simple : déstabiliser le pays, détruire ses acquis et, sans doute, aucun faire le jeu des manipulateurs et professionnels de l’ingérence.

Allah Yarham Chouhada !

A. Bachir
20 octobre 2013

Share.

About Author

Comments are closed.