France… ose m’accuser !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dédié à Maître Ahmed Simozrag et à toutes les victimes de l’injustice passée, présente et à venir du pays des « droits de l’Homme »

Mais moi l’infidèle… auparavant

Je m’accuse… De t’avoir laissé envahir mon pays

Je m’accuse… De n’avoir pas assez lutté pour t’en dissuader

Je m’accuse… D’avoir cru en tes promesses insensées et ressassées  

Je m’accuse… Oublieux et naïf que j’étais, de m’être laissé aller

Je m’accuse… D’avoir accepté d’être par toi enslavé

Je m’accuse… De m’être laissé laïciser

Je m’accuse… D’avoir laissé mon peuple fier se tribaliser

Je m’accuse… Persuadé que c’était la voie pour être civilisé

                         D’avoir accepté d’être ton subordonné

Je m’accuse… D’avoir planté tes vignes plutôt que mes orangers

Je m’accuse… De l’ivresse éphémère dont tu m’as enveloppé

Je m’accuse… D’avoir troqué ma langue éternelle

                         Pour ton langage alambiqué

                         Qui me sert pour te blâmer

                         Si bien que j’en ai oublié le mien

Je m’accuse… De t’avoir adulée pensant te charmer

Je m’accuse… D’avoir oublié mes martyrs, passés et présents

                         Pour te plaire et  ne point te froisser

Je m’accuse… D’avoir opté  pour ton idéal qui n’est pas mien

Je m’accuse… D’avoir aimé d’un amour qui n’est pas mien

Je m’accuse… De m’être tû devant ton injustice séculaire et singulière

                         Qu’on loue aujourd’hui car amémoriés

Prends garde à ceux qui ne peuvent oublier ton injustice, passée et  perdurante

Et ne cesseront de te la rappeler

Et redresse les torts que tu as osé causer

Abdelkader Boutaleb
18 février 2012

Share.

About Author

8 commentaires

  1. Ahmed Simozrag on

    remerciements
    A Si Abdelkader Boutaleb,

    Je suis très touché, doublement touché, par le poème et par la dédicace. Je ne sais comment vous remercier. Je me suis senti étroitement concerné par ces propos, comme si c’était moi qui parlais et moi qui ai laissé faire, voire contribué, et moi qui m’accusais. De tels mots véridiques et forts ne sauraient avoir de récompense aussi juste que celle de Dieu, Allah le Tout-Puissant. Je ne vous dis pas que j’ai prié et prierai Dieu pour vous; vous le saurez peut-être un jour. Encore une fois merci et jazak Allah khair !

    • Abdelkader boutaleb on

      عذرا
      أستاذي وأخي سي أحمد استحي منك وادعو المولى عز وجل أن يلاقيك بمن تحب في أقرب وقت ، قمت مع ألحق لانك رجل حق فكيف يتركك الحق
      وكيف ترفض دعوة رجل صالح إستغنى عن الدنيا لنصرة المظلوم والذي أمتحن فنسي نفسه وأشتغل من أجل غيره
      حفظك من لا تاخذه سنةٌ ولا نوم

    • Abdelkader boutaleb on

      Au poète Saadi
      Cher frère Yassine,
      Ce ne sont que des mots fragmentés et qui souvent sortent a mon insu, provoqués parfois par tes poèmes qui sont vraiment stimulants j’ai voulu y répondre mais les mots m’épuisent et m’écartent de la brutale et cruelle réalité quotidienne qui nous éloigne de l’aimée. Peut-être qu’un jour on pourra se réunir autour d’un thé ou d’un café, quelque part là-bas et sans se soucier, on pourra versifier. En attendant je voudrais t’offrir ces mots d’un Saadi d’un autre temps, un Saadi de Shiraz qui semble parler de notre temps. Voila ce qu’il disait au douzième/treizième siècle :

      Ne dors jamais profondément
      Il faut que tu puisses entendre
      La faible voix de l’homme qui crie…Justice !

      Si tu souffres, sois patient et espère
      Le jour ne nait-il pas de la nuit

      Si tu es roi, fais pour ton peuple
      Ce que Dieu a fait pour toi

      Wassalam

      Abdelkader

      • saadi yassine on

        merci
        Mon cher frère Abdelkader

        Merci pour ton message qui me va droit au cœur, j’aime ce que tu écrit , j’aime cette gymnastique des mots qui expriment nos tourmentes et nos espoirs. la poésie est un bouclier sonore et textuelle contre ce monde barbare et cruel, mais aussi la poésie et une passerelle entre une histoire du passé et action actuelle, les poètes son les sentinelles qui guettent les angoisses, mais ils annoncent souvent la bonne nouvelle!

  2. Abdelkader DEHBI on

    RE: France… ose m’accuser !
    [rtl]اللـهـم أفـرج عـن أخـيـنـا الـسـيـد أحـمـد سـٌي مـزراق وعـن كـلٌ إخـوانـنـا الـمـظـلـومـيـن، مـن أولـئـك الـذيـن لا ذنـب لـهـم سـوى مـواقـفـهـم الـوطـنـيـة الإيـمـانـيـة. كـمـا أسـأل الـلـٌه الـعـلـيٌ الـقـديـر أن يـضـرب عـلـى أيـادي الـطـغـاة والـخـونـة، وبـبـطـش بـهـم ويـشـتـت شـمـلـهـم كـمـا فـعـلـوا بـمـجـتـمـعـنـا. آمـيـن ! [/rtl]

  3. Je m’accuse
    Je m’accuse d’avoir tombé dans le piège tendu à ma patrie .
    Je m’accuse de ne pas avoir écouté la parole et suivi la voie de Ben-mehiddi
    Je m’accuse de ne pas avoir révéler à haute voix et à tout le monde le conseil de cet Moujahid que j’ai connu .
    je m’accuse de ne pas avoir la personnalité de Benboulaid
    Je m’accuse de ne pas avoir raconter à mes enfants les enfumades commis par l’armée de Bugeaud et de Cavaignac .
    Je m’accuse de ne pas avoir relater à mes descendant les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata accompli par l’ennemi .
    Je m’accuse de ne pas avoir détailler aux enfants de mon peuple les montagnes et les villages de mon pays incendiés avec du napalm par leur France bien-aimée …….

    • Abdelkader boutaleb on

      Espoir
      Saad,

      Ton nom exprime la joie
      Qu’elle t’accompagne le long de ta voie
      Mais ne la déçoit pas
      Il n’est jamais trop tard pour retrouver la mémoire
      Elle est quelque part Il suffit de la chercher
      Elle a été préservée il suffit d’y croire
      Et tu la trouveras sereine et apaisée
      Tant que souffle il y aura
      Le péché du repenti se pardonnera