رسالة إلى الأمين العام لجبهة التحرير الوطني – توضيح – Lettre au SG du FLN

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
توضيحات

أرى من المفيد إيضاح بعض الجوانب التي أثيرت بعد نشر رسالتي للأخ عبد العزيز بلخادم، الأمين العام لجبهة التحرير الوطني، فيما يلي:

أولا— قدمت بعض الصحف لقرائها هذه الرسالة على أنها مطالبة برد الاعتبار لصاحبها. وليس الأمر كذلك. فلا نص الرسالة ولا نية صاحبها منصبة على هذا الجانب. بل إن الذين دبروا أو نفذوا ما سمي بالمؤامرة العلمية — وكثير منهم مازالت تربطني بهم علاقة احترام متبادل — لم يكن هدفهم اعتبارات شخصية. بل كان هدفهم تغيير الخط السياسي لجبهة التحرير الوطني بطرق لا مجال للدخول في تفاصيلها اليوم. وهو ما تم بالفعل وما زال قائما، في كثير من مظاهره. وهذه القضية أهم آلاف المرات من كل الاعتبارات الشخصية.

ثانيا— إنني لم أطلب، لا صراحة ولا ضمنا، مناقشة القضايا التي أشرت إليها من طرف المؤتمر التاسع الذي ضم خمسة آلاف مشارك. فهذا المؤتمر كان قد اختتم عندما انعقد. بل إنني لم أكن أنتظر حتى دعوتي لحضوره. فقد تعودت أن تتحدث وسائل الإعلام عن دعوتي للمؤتمرات السابقة، دون أن تصلني الدعوة لحضورها لا كتابة ولا مشافهة. وهذا ما يفسر بالطبع عدم مشاركتي فيها. والمؤتمر التاسع هو المؤتمر الأول الذي أدعى لحضور جلسته الافتتاحية.

ثالثا— إن الدعوة التي وجهها إلي الأخ عبد العزيز بلخادم وصلتني يوم الأربعاء 17 مارس بعد العصر، وأجبت عنها يوم الخميس 18 منه قبل انتقالي للمطار في طريقي إلى قسنطينة. وأرسلت الجواب مع سائق يعرف بالتأكيد مقر الحزب لأنه موظف به. وكتبت على الظرف اسمي كاملا مع عبارة ” شخصي وعاجل” ولم أوزع الرسالة على الصحافة إلا يوم الجمعة ليلا. وإني أعتذر للأخ عبد العزيز بلخادم إذا لم يتسلم هذه الرسالة إلا يوم الاثنين.

رابعا— أريد في الختام التأكيد على أنني لا أطلب حقا ولا امتيازا ولا موقعا ولا منصبا. وإنما أعتقد أن علي واجبا نحو جبهة التحرير الوطني ومناضليها هو إطلاعهم على التجربة التي يمكن استخلاصها من مسيرة الجبهة في فترة صعبة، والطريقة التي توختها قيادتها إذ ذالك لمحاولة حل المشاكل التي ما زال الكثير منها قائما حتى اليوم. وسأحاول القيام بهذا الواجب حسب الاستطاعة.

عبد الحميد مهري
25 مارس 2010

***

حضرة الأخ عبد العزيز بلخادم المحترم
الأمين العام لجبهة التجرير الوطني

تحية طيبة أخوية

تلقيت بالأمس، دعوتكم الكريمة لحضور جلسة افتتاح المؤتمر التاسع لجبهة التحرير الوطني الذي ينعقد غدا الجمعة 20 والسبت 21 من هذا الشهر. وإني أشكركم على التفاتتكم الأخوية، وأتمنى لكم ولهذا المؤتمر النجاح والتوفيق في خدمة البلاد بما يبذله المناضلون الأوفياء لرسالة جبهة التحرير الوطني من جهود وتضحيات.

لكن ارتباطي بموعد سابق مع الجامعة الإسلامية بقسنطينة يحرمني، مع الأسف، من تحية العديد من الإخوة المناضلين الذين ربطتني بهم، في الماضي، رابطة النضال، والتعرف على مناضلين شباب أرجو أن يكونوا للبلاد ولجبهة التحرير الوطني خير خلف لجيلنا الراحل.

لكنني لا أكتمك أنني ما زلت أطمح أن تتاح الفرصة لجميع المناضلين ليناقشوا بصراحة وعمق التجارب التي عرفتها جبهة التحرير الوطني في تاريخها الحافل، والتجارب التي عاشتها البلاد منذ الاستقلال في كل ما يتصل بنظام الحكم وتسيير الشؤون العامة. وإنني كنت ألغي كل ارتباطاتي للمساهمة في مثل هذا النقاش لاعتقادي أنني ما زلت مدينا لمناضلي جبهة التحرير الوطني بعرض شامل عن المهمة التي كلفتني بها اللجنة المركزية بانتخابي أمينا عاما للجبهة في ظروف بالغة الدقة والخطورة. كما أعتقد أن العديد من الشخصيات التي دعيت لحضور جلسة الافتتاح قادرة، بدون شك، على المساهمة في مثل هذا النقاش، إذا قدر له أن ينظم، وإثراء التجربة العامة بآرائهم وتجاربهم.

لقد أبعدت عن مسؤولية الأمانة العامة في ظروف وملابسات تعرفها حق المعرفة، ويعرفها كثير من المناضلين. وتعهدت، أمام اللجنة المركزية، بشرح الأسباب العميقة لكل ما حدث عندما ينعقد مؤتمر الجبهة الذي كان مبرمجا آنذالك. لكن جميع المؤتمرات توالت دون السماح بالتعبير عن الرأي المخالف، الذي يتناول القضايا الأساسية والجوهرية التي تكيف مسيرة البلاد، وتحدد مصيرها.

إنني أستشعر أن البعض يتساءل عن جدوى العودة إلى الماضي وعن الفائدة من اجتراره، غير أنني أعتقد أن العودة لهذا الماضي القريب، بعد فاصل زمني طويل، قد يتيح تناولا أكثر موضوعية للقضايا الأساسية التي ما زالت قائمة، وينير طريق الوصول إلى الحلول التي تتطلبها على ضوء الممارسات وأنماط السلوك التي أفرزتها السياسات المنتهجة.

وتقبلوا أخي الكريم تحياتي وتقديري.

عبد الحميد مهري
الجزائر 18 مارس 2010

***

Au frère Abdelaziz Belkhadem
Secrétaire général du Front de Libération Nationale

Salutations fraternelles,

J’ai reçu, hier, votre aimable invitation à assister à la séance d’ouverture du 9ème congrès du Front de Libération Nationale qui se tient demain vendredi 2O et Samedi 21 de ce mois.

Je vous remercie de ce geste fraternel et vous souhaite ainsi qu’à ce Congrès du succès et de la réussite pour le service du pays à travers les efforts et les sacrifices des militants fidèles au message du Front de libération nationale.

Mon engagement antérieur avec l’ l’Université islamique de Constantine me prive, avec regret, de l’occasion de saluer nombre de militants avec qui j’ai été lié, dans le passé, par le lien du militantisme. Il me prive également de l’opportunité de faire la connaissance de jeunes militants qui, je l’espère, seront pour le pays et le FLN de dignes successeurs de notre génération en partance.

Je ne vous cache pas néanmoins que j’aspire toujours à ce que l’occasion soit donnée à l’ensemble des militants de débattre avec franchise et en profondeur des expériences vécues par le FLN durant sa riche histoire et des expériences vécues par le pays depuis l’indépendance dans tout ce qui se rapporte au système de pouvoir et à la gestion des affaires publiques.

J’aurais, dans ces conditions, annulé tous mes engagements pour participer à un tel débat. Car je me considère toujours redevable aux militants du FLN d’un compte rendu global sur la mission qui m’a été confiée par le Comité Central en m’élisant Secrétaire Général du Front dans des circonstances très particulières et graves.

Je crois également que nombre de personnalités invitées à assister à la cérémonie d’ouverture sont, sans doute, en mesure de participer à un tel débat s’il était organisé. Ils pourraient enrichir l’expérience globale par leurs avis et leur propre expérience.

J’ai été écarté de la responsabilité du secrétariat général dans des conditions et des circonstances que vous connaissez parfaitement et que beaucoup de militants connaissent.

J’avais pris l’engagement devant le Comité Central d’expliquer les causes profondes de ce qui est arrivé au moment de la tenue du Congrès du Front qui était programmé à cette époque.

Malheureusement, tous les congrès se sont succédé sans qu’il ne soit permis à l’avis différent, celui qui aborde les questions essentielles et fondamentales qui déterminent la marche du pays et décident de son avenir, de s’exprimer…

J’imagine fort bien que certains s’interrogeront sur le besoin de revenir au passé et sur son utilité.

Je pense que le retour à ce passé proche, après un long intermède, pourrait bien au contraire, permettre une approche plus objective des questions fondamentales qui demeurent toujours posées. Et il pourrait éclairer le chemin pour parvenir aux solutions nécessaires à la lumière des pratiques et des modèles de comportements générés par les politiques menées.

Veuillez agréer cher frère mes salutations et mon respect.

Abdelhamid Mehri
Alger 18 mars 2010

Share.

About Author

7 تعليقات

  1. غير معروف on

    http://abdelkader.blogs.nouvelobs.com/
    أخـي الـكـريـم الـمـحـترم الـسـيـد عـبـد الـحـمـيـد مـهـري : إنـكـم عـلـى عـلـم جـيٌـد عـمٌـا أكـنٌـه لـكـم مـن مـودٌة واحـتـرام، ولـهـذا لا أتـردد عـن الإدلاء بـرأيـي الـصـريـح، وهـو أنٌـنـي أرى أنٌ مـجـرد خـطـابـكم هـذا، الـمـوجـه إلـى شـخـص مـثـل بـلـخـادم – وأنـتم أدرى مـنٌـا بـمـسـاره وارتـبـاطـاتـه الـقـذرة بـأوسـاط الـمـخـابـرات – قـد يـطـفـئ عـلـيـه نـوعـا مـن الـشـرعـيـة، فـضـلا عـلـى أنٌ الـشـخـص كـان فـي الـصـفٌ الأوٌل مـن الـمـتـآمـريـن فـي عـمـلـيـة مـا أسـمـيـه ب “”عـمـلـيـة اللـصـوص والـكـلاب”” – بـكـل مـعـنـى الـعـبـارة – مـن أجـل الاستـيـلاء عـلـى حـزب جـبـهـة الـتـحـريـر الـوطنـي.

  2. غير معروف on

    Copie-collée du Commentaire que je viens de publier sous le même article, sur le site du Quotidien d’Algérie :

    Au frère Si Abdelhamid Mehri. – Vous savez toute l’amitié et le respect que j’ai pour vous depuis si longtemps. Et c’est au nom de cette amitié et de ce respect que je vous ai posté un commentaire ce matin, sur le site ami de hoggar.org/ –

    http://www.hoggar.org/index.php?option=com_content&task=view&id=974&Itemid=64

    Je trouve en effet que le fait même d’adresser une lettre à M. Belkhadem, en sa qualité – usurpée, faut-il le souligner ? – de Secrétaire Général du FLN, constitue une manière de lui accorder quelque légitimité. Un M. Belkhadem qui a été l’un des principaux complices et bénéficiaires de l’innommable et infâme coup de force – l’ “opération bouledogues” – qui, en violant les décisions d’un Congrès qui venait de désigner souverainement un Secrétaire Général, a abouti à casser le FLN, en en embrigadant les débris, sous la bannière de ce qu’on appelle avec grandiloquence : l’alliance présidentielle. Une alliance qui n’est en fait, prosaïquement, qu’un triste attelage granguignolesque d’aventuriers politiques destinés à faire illusion. Toujours dans le cadre de cette chimie sociopolitique sordide, dont seuls les apprentis sorciers du pouvoir illégitime en place ne semblent pas s’apercevoir aujourd’hui, du caractère totalement éculé, obsolète et ringard. En effet, M. Belkhadem ne représente pas plus le courant nationaliste que le courant islamiste ou la région de l’Ouest. Tout comme M. Ouyahia ne représente ni le courant des démocrates, ni la Kabylie ni la région Centre. Et il en est de même, nolens volens, de M. Bouguerra qui ne représente ni le courant islamiste, ni la région Est. — Tout le monde connaît, cher Si Abdelhamid, votre modération et votre courtoisie légendaires. Tout le monde connaît surtout, votre nationalisme et votre intégrité morale. Des qualités essentielles chez un homme politique, qui vous ont permis de traverser plus d’un demi siècle de présence publique, sans jamais avoir été égratigné ou éclaboussé. Pourrait-on en dire autant, de ceux – civils ou militaires – qui ont l’indécence aujourd’hui, de continuer d’occuper les fauteuils du pouvoir ?

  3. غير معروف on

    la courtoisie et la politesse
    il n y a pas de plus transperçant qu’une politesse redorée de courtoisie !

    Bravo

    • غير معروف on

      des miltants sinceres éxclus
      le front de libération nationale est désormais entre les mains de gens étrangers aux valeurs auxquelles beaucoup de militants sincères se sont sacrifiés , soit durant la guerre de libération ou pendant le règne sans partage du parti uniques ou la période du multipartisme. ces gens là sont des usurpateurs et des affairistes de premières classes.ils ont carrément exclus des structures de bases des véritables miltants. et meme ils les ont empêchés de postulés à toutes les élections et meme à l’intérieur du parti fln.

      l’exemple de l’organisation du congrès est flagrant, et je mis au défis des mouhafadh de prouver l’organisation des assemblées générales des militants au sein des kasma pour l’élection et non pas de la “désignation” des délégués proche d’eux et mémé des gens qui ne comprennent rien à la politique à ce 9 éme congrés. chich mr mouhafadh à tizi ouzou par éxemple.

      l’histoire vous rattrapera.

      vive l’Algérie

  4. غير معروف on

    A a.MAHRI
    à Mr Abdelhamid MEHRI

    Jai pour votre personne et pour votre passé historique ,proche et lointain, beaucoup de respect.Mais, je pense qu’un homme de votre envergure, qui a le sens du sacrifice devrait plus qu’écrire des lettres à un SG d’un parti comme le FLN, SG qui au demeurant est arrivé à cette fonction par des méthodes qui n’ont rien à avoir avec cette démocratie que tout le monde revendique sans l’exercer,et encore moins avec l’Histoire (avec un grand H) de ce parti.Le FLN n’est plus un parti mais un registre de commerce qui exploite la sensibilité du peuple pour le seul exercice du pouvoir dans son sens le plus étriqué.J’ai personnellement adhéré au FLN en 1977, trés difficilement, bien que jeune officier démobilisé (service national)et je l’ai quitté en me rendant compte que cette jeunesse dans les rangs du Parti ne servait que d’objet de décoration de la vitrine politique.Aujourd’hui bien qu’éloigné de tout cercle(en retraite prématurée depuis quelques mois), je souffre profondément de voir ce PARTI, déchiré par les luttes intestines, clandestines, claniques et ces coup de force scientifique, vous le disiez.Les opérations scientifiques, ailleurs, servent à améliorer les conditions de vie des citoyens , non pas pour des coups bas.Nous attendons beaucoup de vous pour apporter une contribution effective pour sauver la maison ALGERIE.

  5. غير معروف on

    à Mr MEHRI

    J’ai lu avec beaucoup d’attention votre lettre et les éclaircissements apportés.Pour être france avec vous, je ne suis pas satisfait de votre position et je ne suis pas le seul.J’ai quitté le FLN écoeuré par les luttes qui s’y déroulent pour des intérêts bassement matériels, depuis longtemps et encore plus aujourd’hui.Regardez comment le SG,réélu par ce neuvième congrés a offert la Présidence à qui vous savez .Nous déduisons tout simplement que ce parti est devenu une carpette.Honte à ceux là qui ont fait de cette formidable organisation une kermesse où l’on se bat à coups de poings juste pour être proche des cercles du pouvoir.Pourquoi donc? Est ce pour pouvoir faire des propositions pour sortir le pays de sa situation qui se dégrade de plus en plus vite? QUE NON!C’est pour profiter au maximum avant qu’il ne soit trop tard, car la fin viendra.Ce système ne peut durer que tant que la rente du pétrole dure.Un système assis sur un pouvoir ultra personnel, la corruption ne peut se pérenniser.Pourquoi s’offusque-t-on lorsque KOUCHNER, a lié le changement à la disparition de la génération de la Révolution?Pourquoi ne pas reconnaître que toute la jeunesse attend impatiemment cet événement.

    Des situations extrêmes attendent l’Algérie et vous le savez, même sur le plan international.

    Nous sommes menacés sur tous les fronts,terrorisme , sahara occidental( problème que les USA régleront de force avec l’option qui n’arrange pas l’Algérie),menace d’intervention au sahel en raison de l’incapacité des pays riverains de détruire “l’axe du mal”.

  6. غير معروف on

    Une lettre ouverte pour vous, Mr. MEHRI
    Ya Si Abdelhamid,

    Le citoyen lambda que je suis s’est adressé déjà à vous à propos de l’un de vos compagnons durant la lutte de libération nationale en occurrence, Si Mohamed Khettab El Fergani…

    Il s’est adressé également sans suite à Monsieur le Président de la République pour le même sujet.

    A dessein ou non, mon message qui faisait suite à une de vos participations sur cet honorable site n’avait pas eu de suite de votre part….

    Alors, aujourd’hui, profitant de l’opportunité qui m’est offerte par la publication de votre lettre ici, et en espérant que vous reviendriez sur cette page pour lire les échos que vous auriez suscités, j’ose encore une fois vous interpeller _respectueusement je le précise_ sur le peu de cas et l’injustice que vous faites vous-mêmes, Messieurs les présidents Benbella et Bouteflika et tous les responsables politiques de la nation qui avaient connu ce grand et prestigieux homme qui vous avait armé, vous avait nourri et que vous avez oublié d’honorer…

    Ya si Adelhamid, ne croyez vous pas que cet illustre algérien installé en ces temps au royaume du Maroc et qui avait consacré une grande partie de sa vie et sa fortune pour votre triomphe et celui de l’Algérie combattante a quelques droits sur vous et sur l’Algérie pour lui rendre justice même à titre posthume…

    Répondez s’il vous plait ya Si Abdelhamid.

    egomis@rocketmail.com